Burn Notice – Bad Breaks (2.13)

L’agent Bly est de retour à Miami et compte bien récupérer le dossier que Michael a sur lui. Les deux hommes vont se retrouver malencontreusement pris dans un cambriolage dans une banque.

Alex Carter reprend son rôle de Jason Bly (cf épisodes 1.6 – Unpaid Debts & 1.7 – Broken Rules) histoire de récupérer le dossier qui l’avait fait partir. C’est un peu léger comme point de départ, mais ça nous est vendu comme tel, donc on fait avec. À la fin, il fallait que ce soit quelqu’un qui puisse tracer le numéro de compte que Michael a trouvé, alors, Bly ou un autre, peu importe.

Les deux hommes ont repris leur petit jeu, leur concour du « celui qui pourrira le plus la vie de l’autre », mais la situation va rapidement changer quand Mark Sheppard rejoint le tableau, en interprétant le voleur de banque. La mission du jour : sortir tous les otages, sans se faire tuer.

Le cambriolage à la sauce Burn Notice, ça prend plutôt bien, car Michael à ainsi l’opportunité de nous donner plein de cours sur comment se débarrasser des preneurs d’otages et compagnie. Le suspens est bien entretenu, la situation n’étant pas sous contrôle, tout peut arriver. À l’extérieur, Fi et Sam apportent leur aide et une légère touche de décontraction, la réputation de la série est à maintenir.

Toute l’affaire se terminera sur un coup de bluff assez énorme, mais ça marche quand même. L’épisode est donc assez bon, bien que perfectible, même si les plus gros défauts sont inhérents aux codes de la série. Ainsi, la fin est un peu complaisante et apporte un twist qui ne ressemble juste qu’à la petite pièce d’information nécessaire dans chaque épisode, histoire de préparer le suivant.