Pendant que Jesse et Fiona enquêtent de leur côté sur un vendeur d’armes, Michael et Samvontvoir leur client du jour et se retrouvent impliqués dans une prise d’otages.

Une petite prise d’otages dans Burn Notice, on ne peut pas dire que ce soit une nouveauté. Cette fois, les choses sont un peu différentes, car Michael et Sam se retrouvent dans la peau des preneurs d’otages. Enfin, façon de parler, car à la base, il s’agit surtout de récupérer l’argent qu’un escroc a volé à l’association d’un ami de Sam – joué par Frank Whaley.

Bien entendu, à chaque fois que la mission vient de Sam, ça tourne mal. La police est impliquée et tout dégénère.

Le scénario est assez prévisible et la situation n’offre pas vraiment beaucoup d’opportunités pour surprendre, de toute façon. Malgré ça, Sam et Michael sont assez efficaces et le rythme imposé permet de ne pas voir le temps passer. De plus, intégrer la victime ainsi crédibilise la situation, ce qui n’est pas une mauvaise chose vu sa simplicité.

À côté de ça, nous avons Jesse et Fiona qui forment un duo qui fonctionne plutôt bien, changeant de la dynamique habituelle installée par Michael et délivrant une légère dose d’humour supplémentaire. Ils ne feront pas grand-chose, mais ils maintiendront quand même l’intérêt porté sur la storyline « burn notice », bien que c’est surtout la dernière scène qui réussit à capter notre attention de ce côté-là.

Globalement, il n’y a donc pas grand-chose à redire de cet épisode qui est assez bien mené, mais pas forcément très ambitieux. Il a le mérite de faire simple et de nous servir le divertissement requis. On pourrait même dire que le fait qu’il soit moins poussif que les précédents dans l’installation de la mission du jour permettent de le rendre plus plaisant et de remonter le niveau d’un pouce. Enfin, ça manque quand même un peu d’explosions, même si celle qu’on nous offre a la particularité d’être originale dans sa mise en place.