Michael croit qu’il va enfin rencontrer les personnes responsables de sa Burn Notice, mais se retrouve à devoir faire un travail pour eux. Ils ont kidnappé la femme et la fille d’un informaticien, Jimmy, qui doit voler des données s’il veut les revoir. Michael et ses amis doivent l’aider à accomplir cette tâche.

Pour ne pas être trop déboussolé, l’épisode commence par le traditionnel « My Name Is Michael Westen, I Used To Be A Spy… ». On enchaine sur un rappel des évènements du season finale précédent pour enchainer directement. Bien entendu, la conclusion nous laissait entrevoir la possibilité d’apprendre enfin de nouvelles choses sur la fameuse Burn Notice, mais il n’en sera rien.

Cela aurait pu être source de déception, mais la saison 1 nous a bien préparés, surtout après cette mascarade impliquant Richard Schiff. Mais passons, car on entre directement dans l’action. Un avion en feu, des morts, et un informaticien qui subit le même traitement que Michael : il doit travailler pour Carla, la mystérieuse femme qui donne les ordres par téléphone. Lui, il fait ça pour sauver sa famille, Michael n’a donc pas le choix, il le fait pour lui et pour sauver Jimmy et sa famille.

L’histoire se retrouve donc calquée sur la formule du show : un client, une mission. Le rappel n’a pas assez appuyé sur la partie émotionnelle des séparations, du coup, quand notre espion revoit sa belle, on a du mal à vraiment saisir pourquoi elle agit comme ça. Eh oui, car avant de repartir s’occuper des méchants, l’équipe doit se reformer.

Le développement de l’épisode est assez bien mené. Les menaces sont convenablement présentées, Michael nous délivre ses précieux conseils d’espions en voix off et il y a de l’action avec armes et explosions. Le divertissement est à la hauteur de ce que la série se promet de nous offrir, peut-être même plus, si l’on compare avec la première saison. Il faut dire que dans cette histoire, les motivations sont suffisamment importantes pour que Michael n’ait pas le temps d’en chercher d’autres. Il travaille en partie pour lui, il n’a pas de raison de ne pas être à 100% dedans.

Après une première saison qui n’a pas tenu toutes ses promesses, nous sommes prévenus et il y a peu de chance que l’on attende plus de Burn Notice que ce qu’elle est capable de faire. Pour le coup, ce season premiere se montre des plus satisfaisants, remettant en place tous les personnages, introduisant les nouveautés qui relancent l’intrigue, et enfin, fournissant le divertissement que l’on est en droit d’attendre.