Burn Notice – Do No Harm (2.10)

Michael vient en aide à un père célibataire qui allait se suicider pour que son fils puisse obtenir l’argent nécessaire à sa guérison. Avec Sam et Fiona, ils vont traquer la responsable d’une énorme arnaque médicamenteuse.

Nous avions laissé Michael au moment où il était victime d’un attentat à la bombe. On reprend 20 minutes plus tard, quand Sam arrive et le retrouve inconscient après qu’il ait atterri sur le toit de sa voiture. En fuite, ils vont tomber sur Kenny qui va tenter de se suicider. C’est le client du jour.

La série est ancrée dans son format jusqu’à la moelle, même dans les épisodes qui s’y prêtent le moins. En gros, on pouvait s’attendre à une intrigue 100% Burn Notice, mais en moins de 5 minutes, on replonge dans le schéma habituel avec le client.

Carla ne sera pas pour autant absente, car elle va avoir plusieurs entretiens avec Michael. Son organisation n’est aucunement responsable de la tentative de meurtre et elle engage son agent préféré pour qu’il fasse ce qu’il allait faire de toute façon : retrouver les responsables qui  ont posé la bombe. Autant cela semble vraiment maladroit comme façon de rebondir sur le cliffhanger de mi-saison, autant cela ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de l’hisoire. Il y a un nouveau joueur et Carla, d’habitude si confiante, est prise de court par tout cela. On en déduit donc que les choses vont pouvoir un peu avancer.

Du côté de l’« affaire » de l’épisode, on a une intrigue qui se montre un peu plus solide que le point de départ ne le laissait présager. Il faut dire que le coup du gars qui allait se suicider pile au moment où Mike et Sam étaient là, c’est un peu gros. Une fois cela digéré, nous retrouvons notre duo qui fonctionne à merveille cette saison, tandis que Fiona est une nouvelle fois mise en retrait – ce coup-ci pour faire du babysitting.

On a donc un peu d’action, des conseils d’espions, des techniques d’interrogatoire, et une méchante interprétée par Stacy Haiduk. La meilleure chose qui ressort de tout cela est certainement la participation plus qu’active de Sam et le fait que Michael s’implique véritablement dans l’affaire, ce qui n’a pas toujours été le cas.

Au final, l’épisode ne délivre pas forcément ce qu’on aurait pu attendre, mais réussit à bien faire ce que la série a l’habitude de faire, avec un scénario assez correctement équilibré et du fun.