Un ancien espion revient d’entre les morts pour engager Michael. Il veut qu’il assassine une dénommée Jeannie. Avec Sam et Fiona, ils vont tout faire pour éviter qu’il y ait des morts.

Cette semaine, Michael a à faire à un bad guy, un vrai, pas un pseudo trafiquant qui tape sur sa copine ou un voleur, non, un ex-espion qui tue pour vivre et qui à l’habitude de tuer tout le monde dès qu’il y a un problème. Une vraie menace, donc, et cela se ressent bien.

Bon, l’histoire de la victime est un peu faiblarde, mais c’est un peu le seul point faible de l’épisode qui nous montre une fois de plus que dans cette seconde saison, les « missions » de Michael sont bien mieux pensées que dans la précédente. Le voilà véritablement impliqué, victime de la pression que lui met son ex-partenaire-espion, mais cela ne l’empêche pas de maitriser la situation. Sam et Fiona aident aussi, bien qu’ils soient un peu accessoires ici.

Bref, cette partie, la principale, est assez bonne. À côté de cela, on a un petit aparté avec Madeline. Sans pour autant être mauvais, il n’y a aucune originalité, bien au contraire, dans le peu de scènes qu’elle a avec Michael. La finalité n’est pas mauvaise, et est même plutôt bien pensée pour servir la relation entre l’espion et sa mère, mais la forme est un recyclé sans intérêt.

Pour finir, l’intrigue « Burn Notice », ou cette saison, l’intrigue « Carla ». On a le droit à une petite révélation qui a montré là encore un véritable changement avec la saison 1. Cette fois, tout se tient, et mieux, tout se rejoint logiquement. Ce que Michael a fait durant les précédents épisodes prend ici un nouveau sens. Bon, on n’a pas encore tous les détails, mais c’est une bonne introduction pour le prochain épisode qui vient clôturer la première moitié de la saison.

Un bon épisode, donc, comme on aimerait qu’ils le soient tous.