Burn Notice - Fearless Leader (3.04)

Pour convaincre la détective Paxson de le laisser tranquille, Michael l’aide à son insu sur une affaire. Pendant ce temps, Sam rencontre un agent de l’I.R.S.

Les premiers épisodes de la saison maintenaient un rythme assez soutenu. Cette fois-ci, nous allons nous retrouver avec une mission un peu plus calme, que Michael choisit de faire dans le but de se débarrasser de la détective Paxson.

Cette dernière a décidé de ne pas le lâcher, et va même jusqu’à lui mettre une voiture de police sur le dos, 24h/24. Ainsi, notre ex-espion doit passer la moitié de son temps à les semer, et dans son travail, ce n’est pas l’idéal. Ainsi, après prise de renseignements, il décide de faire comprendre par un moyen détourné qu’il fait partie des gentils, et va l’aider sur une affaire qui occupe Paxson depuis maintenant 8 ans.

Notre criminel-voleur de drogue est un peu une caricature, et le personnage ne sera pas réellement développé, car c’est avec un homme de main que passeront la plupart de leur temps Michael, Sam et Fiona. Rien de bien folichon, même si j’avoue toujours apprécier comme notre héros joue les incompétents. Le plus difficile ici est de réussir à agir et ne pas se faire prendre quand l’homme qui doit donner les ordres est tout sauf doué. Ainsi, Michael essaie de le guider sans se dévoiler, et c’est sûrement ce qu’il y a de mieux. Nous avons aussi le droit à un petit retournement de situation, qui, s’il ne va pas révolutionner l’épisode, était une manière plutôt sympathique de faire progresser l’intrigue.

Pour combler les trous, Sam voit un agent de l’I.R.S, qui se trouve être le fils d’une femme qu’il a fréquentée il y a des années, et qui se souvient bien de lui. C’était tout à fait dispensable, et vraiment là pour une question de durée. Cela n’aura aucune conséquence, et le seul moyen de justifier les scènes serait de revoir le personnage dans quelques épisodes. Après tout, rien n’empêche de faire une petite introduction travaillée, c’est même toujours bienvenu. J’en doute fortement, mais qui sait ?

La fin de l’histoire permet d’offrir un peu d’air à Michael, en éloignant Paxson, qui accepte de le laisser tranquille, bien qu’elle lui signale qu’elle le surveillera encore. Je doute qu’elle disparaisse totalement de la surface de Miami, ce serait trop facile, et franchement, le développement se révèlerait vraiment léger si cela s’arrêtait là.

Un épisode qui se laisse suivre sans trop de déplaisir, possédant quelques bonnes scènes, mais avec une intrigue de base assez faible.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire