Burn Notice - Long Way Back (3.09)

Michael fait équipe avec le frère de Fiona quand cette dernière est menacée de mort par un homme de son passé.

La fin de la première partie de la saison 3 s’achève avec cet épisode, qui va alors mettre un terme à tout ce qui fut développé au cours des derniers épisodes, et lancer une intrigue qui a de quoi nous tenir en haleine pour un petit moment.

Un homme du passé de Fiona fait surface alors que cette dernière s’apprête à plier bagage pour rentrer au pays. Pas le temps d’avoir fermé tous les cartons que son frère fait son apparition pour la protéger quand sa vie est menacée. C’est ainsi que la jeune femme devient la cliente de l’épisode.

Cette histoire, bourrée d’accents irlandais et d’explosifs, va finir, sans trop de surprises, par rejoindre celle de Michael, qui doit avoir une rencontre au sommet, si on peut dire, pour retrouver sa place d’espion, le tout arrangé par Stickler. Mais voilà, ce dernier va utiliser la menace actuelle pour se débarrasser de Fi, jugée comme un obstacle pour la réhabilitation de Michael.

Stickler trainait dans le coin depuis quelques épisodes, n’était pas très appréciable, et n’avait pas grand-chose à offrir. Nous sommes à la saison 3 de Burn Notice, et connaissons assez bien les rouages de la machine pour avoir prédit l’avenir de cet agent pour espion avant même qu’il n’arrive. C’est expéditif, beaucoup trop. À la ligne d’arrivée, il y a la vague sensation que cette partie a vu le jour dans le but de lancer la suivante, introduite à la fin de l’épisode.

Car, une fois que Michael a sauvé sa belle – ce qu’on savait qu’il allait arriver – voilà que Diego appelle à l’aide. Notre ancien espion a bien foutu le bordel, et Diego craint pour sa vie. C’est là que s’amorce la nouvelle menace pesant sur la tête de Michael, tout aussi obscure pour nous que pour lui. On ne sait pas où l’on va, et lui non plus. Comme il le fait remarquer, il n’y a rien de plus dangereux que de ne pas savoir dans sa profession. C’est flou, ce qui laisse terrain libre aux scénaristes pour nous bâtir quelque chose qui peut avoir l’avantage d’une durée de vie plus longue.

Un summer finale qui boucle la boucle de la première partie de saison avec efficacité. Les enjeux de cette première partie étaient moins importants que dans le passé, alors il n’occupe pas réellement le devant de la scène, mais ils auront permis au show de prendre une nouvelle direction, qui, tout aussi mystérieuse soit-elle, parait assez attirante.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire