En menant une opération de surveillance sur les quais, l’équipe vient en aide à un employé du port qui a des problèmes avec des mafieux.

Chez USA Network, plus les saisons passent et plus les acteurs s’investissent. Ce n’est donc pas surprenant de voir que Jeffrey Donovan réalise ici son premier épisode. Sachant ceci, il n’est pas non plus étonnant de constater que son personnage légèrement mis en retrait, laissant ainsi un peu de place à Sam qui ne mérite pas moins.

Mais tout commence par une affaire en rapport avec Jesse. Ce dernier doit trouver sa place dans l’équipe et le secret que Michael refuse de révéler (à cause des conséquences) crée quelques difficultés de ce côté-là. Certes, Fi et Sam sont prêts à l’accueillir, plus elle que lui, mais il n’empêche qu’il est assez imprévisible et que le fameux secret menace de venir tout ruiner. Enfin, ceci ne va peut-être pas durer très longtemps, car Madeline va découvrir toute la vérité et donnera une petite leçon de morale à son fils. Un moyen de débloquer la situation, si l’opportunité est saisie.

On verra. En attendant, Max Perlich vient jouer les victimes et Nestor Serrano prend le rôle du mafieux local. La façon dont est introduite la mission du jour est moins poussive que dans les deux précédents épisodes, mais surtout, la place que Sam va prendre va permettre au méchant de ne pas être une simple caricature qui fait exactement ce qu’on attend qu’il fasse.

Certes, il y a des rebondissements assez prévisibles, mais on pardonne grâce à Sam qui s’implique personnellement dans l’affaire, lui donnant une certaine sensibilité qui nous change des routines de Michael.

À côté de ça, on retrouve le vieux rythme accordé à l’intrigue « burn notice », sauf que c’est Jesse qui mène la danse. Ce dernier s’est plutôt bien intégré dans le décor, sa relation avec Madeline aidant un peu.

Donc, l’épisode souffre moins des défauts présents dans les précédents épisodes, ce qui lui permet d’être plus intéressant. Il est par contre souhaitable que le secret sur le renvoi de Jesse n’en restera pas un trop longtemps, car cela risque de rapidement devenir un handicap dans l’évolution des relations des personnages, alors qu’il y a un effort de fait pour réellement l’intégré.

Au final, on peut espérer que Sam soit plus souvent mis en avant de la sorte. Fiona gagnerait elle aussi à avoir un épisode ou deux où elle sortirait de son rôle de back-up.