Alors qu’il cherche à découvrir ce que contient la disquette trouvée chez Kendra, Michael se retrouve obligé de négocier avec elle. À côté de ça, il doit aider un couple qui tient une clinique de quartier à se débarrasser de dealers.

Combien de fois Michael va devoir faire fuir des dealers de Miami ? Allez savoir. De toute façon, ça fait toujours une bonne histoire et il y a probablement encore beaucoup de variantes à explorer sur ce sujet.

Donc, Michael doit aider un médecin récalcitrant à se débarrasser de la menace d’un dealer un peu fêlé. Pourquoi le gars s’en prend avec autant d’acharnement à la clinique n’est pas forcément très clair, en particulier quand celle-ci est vide, mais il fait un méchant crédible et c’est toujours l’important dans la mission de la semaine. Un bon bad guy offre un challenge à Michael et son équipe.

Ici, cela donnera quelques twists qui ne sont pas inintéressants, surtout quand ils permettent à Fiona de sortir fusils et explosifs. D’ailleurs, dans cet épisode, ça la démange beaucoup. Jesse, lui, trouve ça place de plus en plus dans le rôle du renfort. L’avantage d’avoir un quatrième gars dans l’équipe est que ça donne l’opportunité de varier les rôles de chacun. On notera quand même que, depuis son arrivée, Sam et Michael travaillent beaucoup plus ensemble de leur côté, ce qui est clairement l’une des meilleures choses de ce début de saison.

Bref, pour revenir à notre histoire principale, notre médecin est joué par Benito Martinez qui se montre bien plus crédible que la majorité des clients, particulièrement parce qu’il ne veut pas en être un. Sa frustration est justifiée et, même si c’est un peu répétitif à un moment, la fin lui permettra de bien l’exploiter. De même, il est appréciable de voir Madeline offrir ses conseils stratégiques, ça compense le fait que Michael n’a pas vraiment la tête dans la mission, vu qu’il est avant tout intéressé par la capture de Kendra.

Est-ce une bonne chose que Sam et Michael pensent toujours à kidnapper leurs ennemis ? C’est devenu la réponse normale à chaque obstacle – kidnapping/interrogatoire. Dans leur métier, il faut ce qu’il faut, dira-t-on. Le but de l’histoire avec Kendra est de lui mettre la main dessus pour découvrir qu’elle est son rôle dans l’affaire et qui est derrière sa dernière commande d’assassinat. On sait qu’ils vont y arriver, ou qu’elle va périr dans le processus. Avec ce type d’intrigue, la série est devenue assez mécanique et n’offre que peu d’alternatives qui ne surprennent plus.

Quoi qu’il en soit, c’est tout de même un épisode assez solide, grâce à ses guest stars et à son montage qui permet de jongler sans arrêt entre les storylines.