Burn Notice – Truth & Reconciliation (2.14)

Un homme vient voir Michael pour lui demander de l’aider à faire identifier le responsable de la mort de sa fille, un tortionnaire haïtien qui vit à Miami sous une fausse identité. Tout en continuant à chercher celui qui veut sa peau, Michael décide de prendre l’affaire.

Michael devrait commencer à s’interroger sur la provenance de ses clients. Certes, le gars qu’il rencontre au milieu de la rue tentant de se suicider, pour lui, pas trop de question, mais là, un inconnu débarque chez lui et lui dit que quelqu’un l’a recommandé et il ne demande même pas qui !

Enfin bon, avançons. Nous avons donc d’un côté, un pourri from Haïti qui a la belle vie à Miami, et de l’autre, un père venu chercher vengeance. Au milieu, Michael qui se fait passer pour l’homme qui peut régler les problèmes de tout le monde, alors qu’il ne s’occupe que de ceux d’un unique client.

La plus mauvaise chose à retenir, c’est Fiona qui parle français. La première fois, ça passe, mais à la fin, quand elle vient « proposer un massage », j’en ai eu les oreilles qui se sont mises à saigner.

À part ça, l’histoire se déroule assez bien. Certains rebondissements sont un peu gros, pour ne pas dire grossiers, mais cela assure le maintien d’un bon rythme. On a également quelques petits clins d’œil sympathiques au passé de la série avec le retour des deux agents du FBI du début de la saison 1. Ils apportent une certaine crédibilité à la fin de l’affaire, ce qui évite à la conclusion d’être trop gentiment simple.

Pour finir, le nom de Michael Shanks au générique nous spoile un peu le twist final de l’épisode, Victor est de retour, et avec cette nouvelle, nous savons que la fin de la saison s’approche à grands pas.

Avec une intrigue de départ un peu énorme, cet épisode ne s’en sort pas trop mal du tout. Certes, tout ne tient pas la route, et il y a quelques facilités, mais le divertissement est plus que correct.