Michael rencontre enfin Carla face à face, mais, au lieu de lui donner des réponses, elle lui donne un nouveau job : faire faire un duplicata d’une carte. D’un autre côté, Sam apporte une nouvelle cliente qui va les mener à gérer un importateur de drogue.

Difficile de croire que la belle Carla ne soit pas capable d’aller voir un faussaire toute seule ou avec ses gorilles pour faire faire une copie quelconque de carte magnétique. Mais si, et c’est l’occasion pour Michael de… oui, ce n’est pas l’occasion pour lui de se surpasser, loin de là. Bref, l’histoire de l’épisode tourne autour d’une femme qui veut se débarrasser d’un prétendant armé qui ne veut pas la lâcher.

Tout sonne faux dans cette histoire pour notre espion, et il n’a pas tort. Il va donc rapidement découvrir que la demoiselle est en fait agent de la DEA et que le boyfriend, et bien il fait de l’import de drogue. La réputation de ce brave Michael commence à être connue, ce qui n’est pas trop bon pour lui, mais ça crédibilise un peu le pourquoi de tout ça.

Bref, cette histoire n’a rien d’original pour la série, elle avait même un petit côté déjà vu, que ce soit dans la relation avec la cible ou la résolution. D’ailleurs de ce côté-là, il faudrait qu’il y ait un peu de travail, car ça n’est vraiment pas crédible, et surtout, c’est beaucoup trop vite expédié.

Reprenant donc le défaut majeur de la saison précédente, cet épisode ne va pas réussir à privilégier l’une des deux histoires, les rendant l’une comme l’autre dénué de suspens. L’épisode reste sympathique à regarder, mais il est clair qu’à continuer à jouer de tous les côtés à la fois, il  ne risque pas d’y avoir de gain majeur au niveau qualitatif.

Côté personnage, Sam a le droit à quelques scènes, mais, même si ce n’est pas assez, il n’a pas trop à se plaindre quand on voit ce qui est laissé à Fi. Heureusement, Madeline gagne un petit bonus de temps d’antenne, et même, des scènes avec son fils.

La série n’a pas tardé à se remettre sur les rails, reprenant les mauvaises habitudes de la première saison. Il n’y a plus qu’à espérer que la suite devienne plus ambitieuse.