Californication – Saison 1

Californication – Turn The Page (1.11)

Hank Moody, profession : Blogueur, pour son plus grand malheur. En panne d’inspiration, complètement bouffé par Los Angeles, Hank n’arrive plus à mettre les mots en ordre et surtout, à écrire quelque chose de bon. Il est venu d’installer dans cette ville maudite pour le tournage de son film, dont le résultat final ne sera qu’un ratage de plus à son actif. La femme de sa vie le quitte et planifie de se marier, ce qui complète le tableau qui représente se chute.

Mais Hank n’est pas seul, il a son meilleur ami et agent Charlie qui ne cesse de le pousser vers l’écriture de nouvelle chose, tout en jonglant avec sa secrétaire qui joue les incompétentes juste pour se faire insulter, et sa femme qui a des doutes sur la fidélité de son mari.

Dans Californication, le sexe semble, au premier abord, au cœur de beaucoup de chose. En fait, plus la série avance et moins cela n’aura de valeur, rendant l’argument plus commercial qu’artistique. Comme beaucoup de séries de la chaine Showtime, le pitch de base se veut provocateur, mais la maigreur du synopsis est souvent ce qui handicape le plus par la suite. Pour Californication, le problème ne change pas. Passé les premiers épisodes et les excès d’Hank, la série va vite se calmer. Plus de nudité gratuite, ou presque, le langage reste le même, mais la série semble avoir du mal à trouver un juste milieu, un ton et une ligne directrice tangible.

Ce qui est vraiment solide durant toute la saison, c’est la relation entre Hank et Becca, sa fille. Loin des stéréotypes, les rapports qu’entretiennent le père et la fille sont intelligents et en accord avec la philosophie des parents et de l’état de détresse du père. Becca s’inquiète pour son père et sait que sans elle il pourrait sombrer et ne jamais remonter.

La relation entre Hank et Karen est tout autre. Bien plus puérile, et souvent indécise, elle nous lassera, à plusieurs reprises, dubitatif sur l’avenir qui lui est réservé. Hank n’est pas le seul responsable, Karen doute et donne souvent trop d’espoir au père de son enfant. Ce dernier se faisant un plaisir tout particulier à en jouer devant Bill, le futur mari.

Jusqu’à un certain point, la série n’a donc pas trouvé d’équilibre, surement à cause des non-dits. Le problème sera donc résolu avec un épisode particulièrement intelligent qui va retracer tous les évènements qui a mené le couple où il en est. Dès lors, on aura une augmentation significative de la qualité d’écriture. Plus précise, plus intelligente, plus sûre, toujours aussi incisive tout en gardant la folie et l’humour décalé, la série va passer à un autre niveau.

C’est donc avec la fin de saison que le chaos initial réussira à se canaliser. Hank en profitera beaucoup, car, même en restant le même, dans le fond, il va enfin aller de l’avant. Avec lui suivra toute la série, car, il faut bien le dire, Californication n’a aucun intérêt sans David Duchovny. Il est l’âme et le cœur de la série. Le reste du casting n’est pas dénué de saveur, mais manque cruellement d’intérêt sans l’acteur principal pour concentrer les guider. Duchovny est Moody. Difficile d’imaginer un autre interprète pour le rôle. Dès les premières images, il s’approprie le personnage et la série. C’est certes une force, mais aussi un problème, car même si c’est lui qui nous donne envie toutes les semaines de regarder la série, l’excellent casting secondaire aura du mal à trouver sa place.

Au final, cette première saison de Californication se montre inégale, mais finira sur une note très positive – sauf peut-être l’ultime scène de la saison, qui laisse plutôt perplexe. Un très bon casting. De bonnes idées. Un humour décapant. Le cocktail est efficace et il est dommage que les chaines vendent la série comme un produit à la provocation gratuite, alors qu’elle va se montrer bien plus intelligente que ça.

La saison 1 de Californication est disponible en DVD.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link