Californication – California Son (1.08)
Après avoir appris que son père était mort, Hank s’en va noyer des ressentiments dans l’alcool.

Entre flashbacks et problèmes d’acceptation du deuil, cet épisode va nous montrer une autre version de la vie de Hank, mais aussi comment il en est arrivé là où il est aujourd’hui. Du tournage du film à sa rupture avec Karen, en passant par sa relation avec son père, le ton est relativement différent de ce que la série nous a donné jusque-là.

Son père n’était pas si différent de lui, enfin pas autant qu’il l’aimerait. Tel père, tel fils. Mais ce qui rend Hank triste, sans qu’il l’admette, c’est que son père avait surement raison, que ce soit sur sa famille ou sur lui-même.

L’épisode est à mon avis le meilleur qui a été écrit jusqu’à maintenant. Les personnages prennent une tout autre dimension. On bouche les trous dans la relation entre Hank et Karen, en découvrant leurs vies d’avant, à l’époque où la Porsche était neuve et qu’ils vivaient en famille. Leurs problèmes de l’époque ne sont pas si différents des contemporains, mais il y a une touche de sensibilité et de sincérité qui met cet épisode au niveau où la série devrait toujours se trouver.

Ce qui me rend triste, c’est de savoir que ce ne sera pas comme ça la semaine prochaine.