Californication : Rock’n’Love (saison 6)

Californication : Rock’n’Love (saison 6)

Après ce qui s’est passé avec Carrie, Hank est envoyé en cure de désintoxication par ses proches. Là, il rencontre Faith, une groupie pas comme les autres. Afin de relancer sa carrière, Hank doit aider le rocker superstar Atticus Fetch à transformer son livre en comédie musicale.

Nous voilà arrivés à la sixième saison de Californication et la vie se poursuit donc pour Hank Moody, entre drogue, sexe et Rock & Roll. Littéralement. On quitte alors l’univers du cinéma, Santa Monica Cop fut une mauvaise expérience pour tout le monde. À la place, on revient là où la série trouva autrefois son équilibre entre décadence et romance avec le milieu des Rock Stars.

Atticus Fetch n’est pas Lew Ashby, mais il a un certain charme, dans le genre gentil excentrique émotionnellement instable. De toute manière, il n’avait pas besoin d’être plus, car les scénaristes préfèrent s’intéresser à la relation qu’entretient Hank avec Faith, une soi-disant groupie au pouvoir magique qui inspire les artistes à donner naissance à des chefs-d’œuvre. Malgré les idées parfois poussives que la série nous a vendu au fil des années, un tel personnage rencontre étrangement des difficultés à être crédible. Le problème est que Maggie Grace est bien trop fade pour donner à Faith l’étincelle nécessaire pour la rendre authentique.

De toute façon, Faith n’est qu’un mirage. Elle est là pour éviter que le brave Hank passe trop de temps à penser à Karen. C’est évidemment vain, mais les scénaristes font de leur mieux en donnant le moins possible à faire à Natascha McElhone qui erre sans but précis. La conclusion de la saison 5 est donc oubliée, tout comme la dernière minute de cette saison nous l’explicite : Hank et Karen, on en reparle l’année prochaine.

Moody entretient alors son lien avec sa famille en se souciant de Becca qui fait un peu n’importe quoi. Elle veut être la fille de son père, espérant certainement que le talent lui ait été transmis génétiquement. Au cas où ça ne serait pas le cas, elle imite son comportement, se tournant vers la débauche, mais elle ne semble pas avoir compris que ce qui habite Hank et qui l’inspire ne vient pas de son style de vie. Ce dernier n’est qu’une façon de s’évader. Bref, Becca devient la pire des adolescentes qu’un père peut rêver d’avoir et l’interprétation monolithique et nasillarde de Madeleine Martin rend le personnage purement insupportable.

Hank navigue donc entre sa nouvelle muse de substitution, sa progéniture qui veut le torturer, Atticus qui invente n’importe quoi pour occuper les épisodes et, bien entendu, Charlie.

Runkle a une saison plutôt productive, moins dégradante que les précédentes, et qui se termine joyeusement. Forcément, il sera là pour s’engouffrer dans les mésaventures les plus improbables, mais il trouve le moyen de comprendre certaines choses sur lui et Marcy en cours de route, ce qui l’aide à se reprendre en main.

Globalement, cette sixième saison brasse de l’air, mais elle le fait dans une ambiance assez plaisante. L’esprit Californication est toujours là et, même si certains personnages n’ont pas la moitié du potentiel que l’on veut nous faire croire, Hank et sa nonchalance donnent gentiment le change et font que suivre la série reste une façon agréable et légère de passer le temps. Bien entendu, si elle pouvait trouver un nouveau propos à développer, ça ne serait pas un mal, car on a vraiment fait le tour des grandes thématiques du show, tout particulièrement quand on veut nous parler d’amour.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link