Hank commence à se renseigner sur le grand amour de Ashby, pendant que Charlie tourne un film pornographique chez lui…

Avec un titre comme « Coke Dick & the First Kick » et un pitch aussi peu excitant qu’inspiré, ce Mi-Season de Californication est disons le assez décevant. On assiste sans réellement d’intérêt au début d’investigations de Hank concernant le grand amour de Lew Ashby, qui vont sans le moindre doute se poursuivre dans les futurs épisodes, puis à l’hebdomadaire Moody Show qui va nous montrer l’artiste enchainer les gaffes qui vont creuser un peu plus le nouveau fossé qui le sépare de sa tendre Karen. Entre ses délicates attentions envers Sonja qui gôute aux joies apportées par certains effets de la grossesse, et la démonstration de son grand talent de photographe voyeur, le pauvre est en train de carboniser ses maigres chances de récupérer sa belle.

L’autre moitié d’épisode étant encore une fois réservé à la petite entreprise de Charlie, qui connait cependant quelques crises, puisque ce dernier à décider de tourner Vaginatown chez lui. Entre deux lignes de coke, qui confirme que Marcy a de plus en plus un problème avec la drogue, notre brave manager reconvertit en pape du porno, va donner de sa personne afin de parer à une panne technique de l’acteur principal, à sa plus grande joie, tant on peut sentir que sa relation avec Daisy risque fort d’évoluer prochainement. Et c’est d’ailleurs dans cette storyline que ce sixième épisode se sauve d’un ennui profond.

Sinon comme pour renouer avec le rythme de la saison passée, avec « une différente partenaire par semaine« , Hank continue d’allonger sa liste de conquête, avec cette fois une journaliste du Rolling Stones magazine venu interviewer Mia. Mia toujours aussi insipide mais qui sera à sa manière la conclusion (prévisible depuis le fameux dîner entre amis) de cet épisode assez moyen, en battifolant avec ce diable d’Ashby, pour le plus grand mécontentement de notre cher écrivain maudit.

Bref rien de nouveau et de bien transcendant sous le soleil de Californie…

avatarUn article de .
1 commentaire