Californication – Dogtown (3.10)

Karen et Becca passent la soirée avec Marcy, suite à la séparation de cette dernière avec Rick Springfield. Pendant ce temps, Hank sort avec Charlie, qui vient de se faire renvoyer par Sue Collini après avoir perdu son client fétiche.

Moi, qui, au précédent épisode, écrivait que Charlie et Hank devraient passer plus de temps ensemble, voilà que Dogtown remplit exactement mes attentes ! Leur complicité est suffisante pour rendre l’épisode attachant et mouvementé.

Sans tomber dans trop d’excès, Dogtown joue la carte de l’amitié masculine et féminine, en séparant les couples, pour que les amis passent du temps ensemble. Ainsi, alors que Karen et Becca vont se faire un restaurant avec Marcy, Hank soutient Charlie Runkle qui vient de nouveau de se retrouver sans travail.

Pour eux, la soirée ne va pas être de tout repos. Si celle des femmes s’achève pour nous avec des paroles pleines de sagesse de Becca, toujours la plus consciente de la situation de couple entre ses parents, celle du côté des hommes aura tendance à être involontairement plus agité, à commencer par des vols de livres dans un magasin, pour enchainer sur un braquage dans une supérette. De quoi bousculer Runkle, qui voit sa vie passer sous ses yeux et la trouve assez pathétique. Pour digérer les évènements, soulerie et tatouage se dérouleront sans nous.

Difficile de savoir quelle leçon Charlie sortira de cette expérience, mais il est clair qu’il a bien besoin de réorienter sa vie sur la bonne pente; la saison 2 l’a complètement fait dérailler, et l’homme est assez perdu sur tous les plans de sa vie. Comme le signale Hank, ce n’est pas trop grave pour lui, c’est un artiste, cela va avec la description du job. C’est plutôt drôle présenté comme ça, mais au fond, c’est étrangement empreint de vérité. Difficile d’imaginer un Hank posé et sage, et surtout, sans ennuis. Il est sûr que certains artistes ne sont pas comme lui, seulement dans le cas de Moody, il y aurait un désaccord avec sa personnalité.

Malgré tout cela, comme souvent, le tout se conclut avec un Hank qui retourne au bercail, auprès de Karen, lui préparant un petit-déjeuner, faisant ainsi écho à une histoire que l’écrivain raconte à son ami dans l’épisode, et éternel rappel qu’il aime et aimera toujours sa seconde moitié.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire