Californication - Mr. Bad Example (3.09)

Becca et Chelsea en viennent à la violence suite à l’exposition de la relation entre le père de l’une et la mère de l’autre. La principale de leur école annonce aux parents que les deux jeunes filles sont renvoyées. Hank aide Charlie à se fournir en cocaïne, suite aux exigences de son client Rick Springfield.

Après les « révélations » du précédent épisode, Californication s’éloigne d’une partie des relations entretenues par Hank pour se concentrer sur celle ayant le plus de répercussions sur la vie de sa fille. L’aventure entre l’écrivain et Felicia entraine leurs deux adolescentes à en venir aux mains et pousse tout le monde dans le bureau du proviseur, lieu où Karen apprendra la raison de la bataille.

Tout ceci va finalement offrir l’occasion d’apporter au moins une touche de conclusion à la relation entre Moody et Felicia, même si le nombre d’épisodes restant laisse plus que supposer qu’on va encore les revoir. Car si la femme du Dean est totalement en paix, il y a, après, encore quelques restes qu’il va falloir régler, sûrement avec Stacy, un peu trop passif.

Karen, qui ne connaît pas encore toute l’histoire (ou disons simplement Jill et Jackie) pousse sa fille à se réconcilier avec la peste qu’est Chelsea (il faut dire, pour sa défense, ses parents en tiennent une sacrée couche), pendant que Hank aidera Charlie à se dégoter un peu de drogues.

Runkle et Moody ensemble, cela nous offre du bon, du tout bon. L’amitié entre les deux hommes devrait être plus souvent exploitée. Pour cela, pas forcément besoin d’aller voler de la cocaïne dans la chambre d’un étudiant, on est bien d’accord!

Ce petit passage entre les deux hommes se révèle donc efficace, et nous permet d’envoyer Charlie sur la piste de Rick Springfield, la rock star dépravé de la saison, et de bien mauvaise influence pour Marcy. Il faut le dire, Charlie l’aime drôlement sa femme. Chacun en aura fait baver à l’autre, mais on sent que pour eux, la réconciliation se fait plus proche. Surtout qu’à l’arrivée, Rick Springfield se fait bien décevant.

Karen chez Stacy Koon qui lui fait des avances; Hank avec Felicia, où leurs routes se séparent. L’écrivain n’aura été qu’un catalyseur dans la rupture inévitable du couple, et la scène finale entre les deux amants temporaires sur du Little Feat sonne très juste. Une jolie façon de conclure un sympathique épisode.