Hank commence sa collaboration avec Lew Ashby et croise une ancienne connaissance ce qui ne va pas plaire a Karen…

Décidément, plus les semaines passent et plus Californication surprend, et malheureusement pas dans le bon sens du terme. Après une intro « Hank amoureux de sa femme et petite fille gothique pas fan de son nouvel uniforme » (nous sommes aux antipodes de certains débuts d’épisodes de la saison 1), on retrouve notre écrivain qui n’écrit jamais dans les débuts mouvementés de sa collaboration avec Lew Ashby

Lew Ashby qui hérite bel et bien en ce début de saison du rôle de trublion tenu par Hank la saison passée, buvant de la vodka à pas d’heure, invitant quelques call girl de luxe afin de faire des parties fines avec son groupe de Hard Rock et tirant au fusil dans sa propre maison. Bien évidemment, comme le monde de Los Angeles est très petit (on se croirait revenu à la CTU de 24 où tout le monde a couché avec tout le monde), Hank retrouve sur son chemin Trixie sa partenaire d’un soir (mais on s’en doutait un peu vu qu’elle apparaissait dans le « Previously« ). Mais Hank maintenant c’est un peu le Zorro de ces dames, et ce dernier n’hésite pas une seconde à défendre la vertu de son ancienne camarade de jeux. Ce qui ne va pas plaire à Soeur Karen, devenu une véritable sainte amnésique, jusqu’à s’offusquer de l’attitude passée de son ex redevenu son présent. Comme quoi c’est beau un couple qui essaie de recoller les morceaux. Et on imagine déjà son pétage de plomb lorsqu’elle apprendra pour Hank et Mia (qui heureusement ne fait qu’une apparition dans cette épisode). Car il évident qu’un jour elle sera mise au courant…

Sinon, de son côté Charlie est lui aussi habité d’une sainte mission, et décide de prendre en main (sans mauvais jeu de mot) Daisy l’actrice porno dont il a fait la connaissance au cours d’une séance d’épilation dans le salon d’esthétique de son épouse Marcy. Démarche honorable qui va le conduite à assister à une scène de film X en live. Mais comme son ami Hank, il est maintenant choqué par le moindre sein qui traine, et se dresse (toujours pas de mauvais jeu de mot promis) lui aussi en défendeur de la morale…

Un épisode qui ne restera donc pas dans les anales de la série, nous infligeant au passage une petite dose de Becca qui ne sert à rien si ce n’est introduire un futur probable petit ami, et qui ne nous surprend même pas avec la scène de dispute entre Karen et Hank. Accrochage verbal qui va conduire notre ami Moody vers sa première tentation: Une cigarette.

C’est déjà un début…

avatarUn article de .
1 commentaire