Californication – Perverts & Whores (5.10)

Hank s’est temporairement installé chez Karen et Becca et recherche un nouvel agent. Charlie est effondré par la rupture de son amitié avec Moody et sa vie sentimentale s’effondre aussi quand Lizzie obtient un rôle dans Santa Monica Cop grâce à Stu.

À quoi aurait bien pu ressembler la vie de Hank s’il avait accepté de se poser et de s’installer dans une belle demeure avec sa femme et sa fille ? L’écrivain en a un véritable aperçu dans Perverts & Whores. Avec le mari de Karen en cure de désintoxication, il peut pleinement profiter du lieu – seul endroit un tant soit peu paisible.

Car, qu’importe où se trouve Moody ou Runkle, tout semble de toute façon virer au désastre ou aller de travers. Les deux hommes ne s’en sortent finalement pas mieux loin l’un de l’autre. Ils ont par contre gagné une sorte de maturité dans leur vie privée. C’est parfois reculer pour mieux sauter, surtout dans le cas de Charlie, mais il est évident qu’ils veulent éviter de faire du mal à ceux qui les entourent et qu’ils aiment – en particulier leur ex-femme.

Quoi qu’il en soit, Hank a besoin d’un agent et il rencontre ainsi Larry Levine, aussi ami de Stu. Ce dernier point met tout de suite la puce à l’oreille sur la direction que l’épisode va prendre. Si temporairement, Perverts & Whores laisse supposer que Moody pourrait enfin se retrouver auprès de gens moins déglingués, l’espoir est de courte durée. Les scènes avec son réalisateur-idole Lars Manderhoff donnent le titre à l’épisode, ce qui dit tout ce qu’il y a à dire. Nous avons quand même le retour de Trixie, totalement sous-employée ; malgré tout, son alchimie avec Hank est toujours diablement efficace.

À l’arrivée, Hank parait destiné à retourner avec Charlie, ne serait-ce car ils exercent un contrôle étrange l’un sur l’autre, malgré leur façon de se mettre dans les pires situations. Après les dégâts de la semaine dernière, tout revient à la figure de Runkle, que ce soit avec son meilleur ami ou avec Lizzie. Aucune surprise pour nous, un peu plus pour l’agent qui réalise ce qu’elle est prête à faire pour décrocher un travail. Au moins, l’agent a suffisamment évolué pour savoir que ce n’est pas ce dont il a besoin à ce stade de sa vie.

Pour le coup, il faut reconnaître que le final avec Becca s’insère moyennement dans l’épisode, clairement là pour poser rapidement les éléments nécessaires pour la suite. Tyler, Khali, Samourai Apocalypse, tout est en stand-by pour la fin, et voir tout cela converger en une minute à peine en dit un peu trop long sur le bordel narratif qui a dominé cette saison. L’équipe créative raccroche les wagons, mais ce n’est pas suffisant pour convaincre. En espérant alors au moins que le déroulement sera, lui, payant.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link