Californication - Slow Happy Boys (3.05)

Becca rend visite à Karen à New York pour le week-end, alors que Hank, à L.A. le passe avec son ancien meilleur ami, Mike Zlosowski, de Long Island.

Kevin Corrigan est de passage à L.A. pour bousculer le paisible week-end de Hank Moody. Pour tout dire, cela va se révéler plutôt calme, la passivité de l’écrivain aidant.

Becca s’envole pour New York, et son comportement de jeune adolescente distante l’accompagne avec elle, comme nous le montrera la fin. La jeune Moody est à l’âge où tout ce que l’on veut, c’est être loin des parents, un sentiment sûrement accentué par son expérience déjà très mouvementée engendré par l’étrange relation qu’entretienne ses parents.

Hank va alors passer son week-end avec son meilleur ami d’antan, Mike Zlosowski, pote de Long Island, venu annoncer une mauvaise nouvelle, mais décidé à s’amuser avant d’en arriver là. Le défaut ici, c’est que Mike n’est pas dans son élément, tandis que Hank n’a pas particulièrement envie d’être là. Chacun a évolué dans une direction opposée, et enviant plus ou moins la vie de l’autre. Alors que Mike aurait bien aimé avoir une vie plus rock’n’roll, Hank se prendrait un petit morceau d’existence paisible et stable. Ce dernier point n’étant clairement pas le leitmotiv du coin, où les normes n’apparaissent pas les mêmes qu’ailleurs.

La dynamique va donc créer un épisode plus plat qu’entrainant, où le je-m’en-foutisme de Hank est quasi inébranlable, alors que son ami cherche beaucoup trop à s’amuser/coucher. Les liens de l’amitié entre les deux hommes sont suffisamment tangibles et forts pour qu’on puisse croire qu’ils étaient meilleurs amis, mais le déroulement du week-end n’offre pas réellement les meilleures retrouvailles.

Les deux hommes vont bien entendu croiser la route des habitués : Charlie et Marcy, de retour ensemble, mais avec un bonheur perturbé par Daisy et quelques maladies ; Sue Collini, l’inimitable patronne de Runkle, qui se révèle être marié; notre strip-teaseuse étudiante Jackie, qui n’est pas l’ajout le plus pertinent de la saison.

Le grand évènement de l’épisode, de toute façon, arrive à la fin, avec le retour de Karen, revenue en même temps que sa fille à Los Angeles.