Californication – The Ride Along (5.05)

Samurai Apocalypse pousse Hank à l’accompagner au cours de sa soirée en voiture de police. Charlie, qui rêve de cela depuis qu’il est enfant, s’invite. Sans surprise, cette virée tourne mal.

Pour les besoins de son film, Samurai Apocalypse a le droit à une petite virée en voiture de police et Californication utilise ce prétexte pour amplifier le cas de chaque homme dans le véhicule.

Sans surprise, notre policier conducteur n’est pas un justicier droit et dévoué à son travail, mais comme il n’est qu’une excuse, il sera rapidement éliminé du tableau pour laisser les trois hommes immatures – Charlie, Sam et Hank – avec les clés d’une voiture de police.

De là, on pouvait aisément imaginer que cet épisode allait plonger dans certains excès, exploitant à fond le rêve de Charlie ou des fantasmes nés du cinéma. Rien de cela, le show préférant ressasser les éternelles mêmes intrigues et thématiques : Charlie et sa vie sexuelle catastrophique, Sam et sa nature obsessive envers sa non petite amie, Hank et sa complexe relation avec Karen et Becca.

Runkle fournit l’humour graveleux pour autant que cela puisse faire rire, l’épisode fonctionnant en fait difficilement. Tout devient répétitif et prévisible à un certain degré qu’il est difficile de voir dans The Ride Along quelque chose à se mettre sous la dent.

Samurai Apocalypse n’est pas dénué d’intérêt, si seulement il pouvait réussir à sortir du cercle vicieux dans lequel il a été coincé. Il n’a certainement pas besoin de Kali pour se révéler imprévisible ou déglingué, ce qu’il a fait au copain à Becca en début de saison posait suffisamment le ton. L’équipe créative ne semble pas, elle, convaincue par cela, et rabâche autant qu’elle peu la nature possessive de Sam.

En parlant du petit ami de Becca, justement, ce dernier fait des siennes en se croyant malin en droguant Bates. Il n’y a bien que dans Californication que quelqu’un peut encore tolérer Tyler après de lui après une action aussi puérile et destructrice. Hank arrive alors un peu en sauveur, bien que Samurai Apocalypse vienne se charger d’y mettre un terme. Un pas en avant, deux pas en arrière, comme tout ce qui définit Hank et cela est parti pour illustrer la saison si elle ne se décide pas à aller de l’avant.

Avec The Ride Along, Californication tourne en rond. Il n’y a rien de nouveau, nos héros étant toujours aux prises avec leurs travers et ils ne paraissent pas pouvoir s’en sortir.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link