Hank qui a élu domicile chez Lew Ashby, déprime mais n’en reste pas moins un homme…

L’épisode commence une nouvelle fois avec un rêve de Hank jouant à la famille formidable. Mais ce dernier se réveille chez ce cher Ashby chez qui il s’est donc exilé suite à la douche froide reçue auprès de Karen la semaine dernière.

Et c’est donc tout naturellement qu’il va renouer avec les bonne habitudes du passé avec une certaine facilité, en s’offrant un petit moment chocolaté avec une animatrice gastronomique totalement allumée. A se demander si il y a des gens normaux en Californie. On repart donc comme on pouvait s’en douter vers le même schéma que la Saison 1, avec un Hank Moody malheureux, en manque de Karen et qui va donc coucher avec tout ce qui bouge, tout en restant malgré tout gentleman jusqu’au bout.

Dans l’autre partie de l’épisode on assiste au Mea Culpa de Charlie qui après avoir saboté la brillante carrière d’actrice de cette chère Daisy, tente de rattraper le coup en essayant de s’occuper d’elle en devenant son agent. Pour l’instant ça n’apporte quasiment rien d’intéressant en terme de scènes, mais peut être que par la suite les choses évolueront un peu plus, et puis il y a les fans de Carla Gallo qui eux seront satisfaits de voir la Miss.

Dans l’ensemble l’épisode passe assez vite, certainement grâce au fait qu’il n’y a pas de Mia, d’ex secrétaire SM et surtout très peu de Karen, mis à part à la toute fin, qui nous montre encore une fois tout le paradoxe (exaspérant) du personnage.

Sinon Becca a eu son premier rendez vous. Pauvre Hank, il va encore plus stresser, et donc certainement à nouveau partir en live.

Tant mieux pour nous…

avatarUn article de .
1 commentaire