Camp – Pilot (1.01)

11 Juil 2013 à 12:22

Camp – Pilot (1.01)

Mackenzie Granger est la propriétaire et directrice de Litter Otter, un camp de vacances familial. Récemment divorcée, elle tente de remettre de l’ordre dans sa vie que ce soit sur un plan professionnel ou privé. Si l’existence de Mackenzie est mouvementée, ceux des conseillers et jeunes présents au camp le sont tout autant.

NBC propose de se rendre en camp de vacances sans bouger de son canapé avec Camp, nouvelle série estivale tournée en Australie pour raisons économiques. Comme Litter Otter, NBC doit être sauvée et tous les moyens sont bons pour limiter les dépenses.

Camp — créée par  Liz Heldens et Peter Elkoff — a pour elle son casting d’adulte, menée par Rachel Griffiths dans la peau de Mackenzie, l’énergique propriétaire et directrice des lieux. Récemment, sa vie a pris un tournant imprévu avec son mari qui l’a quittée pour une jeune femme et elle a ainsi perdu ses repères. Griffiths sait exactement comment faire pour rendre son personnage sympathique et pétillant, malgré la situation assez stéréotypée dans laquelle elle se retrouve.

Ce pilote de Camp enchaine d’ailleurs les clichés du genre avec un certain aplomb. Les premières minutes reposent dessus, avec une scène d’ouverture où un nouvel arrivant signifie que cette expérience estivale ne va pas le changer avant que l’on vire dans la mise en scène la plus clichée des films adolescents. L’équipe créatrice sait parfaitement qu’elle construit son show sur des ressorts aujourd’hui plus que connu et avec l’envie de tirer un peu sur une carte nostalgique, elle a décidé de les exploiter.

Les personnages qui peuplent Camp sont donc exactement ce qu’on s’attend à trouver dans une série de ce genre – adultes ou adolescents – et il est aisé de devenir l’orientation de toutes les intrigues de la saison au cours de leur mise en place. Rien ne semble épargner par cela, que ce soit les relations sentimentales ou l’opposition entre les deux camps de vacances ; les difficultés financières rencontrées par Mac appartiennent bien évidemment aussi au carnet des charges, comme les rapports qu’elle entretient avec son concurrent, Roger (incarné par Rodger Corser).

Il en ressort par moment un sentiment assez ennuyeux, car dans cette optique et avec des ambitions clairement limitées, tout ne peut pas fonctionner. Pour autant, la familiarité n’est pas que néfaste d’un bout à l’autre, certaines dynamiques prenant corps très vite grâce à cela. Sans chercher à vouloir fournir plus, Camp parvient étrangement alors à rester à flots.

Ce premier épisode introduit une série avant tout inoffensive qui compte évoluer dans des zones bien connues. Pour peu qu’on soit client de ce genre de choses, Camp peut être un divertissement honorable à partir du moment où l’on n’attend pas plus d’elle.

Tags : Liz Heldens Camp moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link