Caprica – Pilot (1.01)

23 Jan 2010 à 0:44

Caprica – Pilot (1.01)

58 ans avant l’anéantissement de la vie sur Caprica, un attentat va pousser deux hommes à tenter de faire revivre ce qu’ils ont perdu. Ainsi va naitre le premier Cylon.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, Caprica est une préquelle à Battlestar Galactica.  On se retrouve très longtemps avant que la planète Caprica subisse une attaque nucléaire et que tout y soit anéanti. Ainsi, on découvre Bill Adama quand il était bien jeune, mais ce n’est pas lui qui va être le centre d’intérêt, ce sera son père, Joseph, et Daniel Graystone, celui qui deviendra le fameux créateur des robots.

C’est un univers tout neuf qui s’offre à nous, même si on y retrouve quelques repères d’ordres culturels, on se rend vite compte du peu de développement qu’il y a eu sur ce plan dans BSG. En effet, à l’exception de quelques allusions, c’est principalement l’aspect religieux qui avait été abordé, et c’est une nouvelle fois le cas ici. En fait, ce Caprica se lance directement dans une intrigue avec des fanatistes religieux voulant imposer leur Dieu unique.

L’idée sent alors le réchauffé et, surtout, ne sera pas suffisante pour vraiment donner beaucoup d’intérêt au background d’une histoire qui va se faire bouffer par un père en deuil désireux de faire revivre sa fille. Peu importe finalement comment elle est décédée, Daniel Graystone, lui, il veut justement défier les religions et battre la mort.

Pour appuyer toute la faisabilité du concept, on va nous introduire à une réalité virtuelle qui prendra rapidement une place prépondérante au cœur de ce Pilote, au détriment de Caprica City. D’ailleurs, plus que le décor, toute l’idée est de développer une sorte de constat tendancieux sur la moralité de l’époque. Même Joseph Adams entrera dans ce petit jeu en aidant le crime organisé.

Bref, que ce soit les Graystone, les Adams, les représentants religieux et, tout simplement, les adolescents, ils sont tous à chercher des réponses à leurs souhaits. Certains en trouveront dans une nouvelle idéologie, d’autre dans leur propre égo et les derniers, dans leurs origines.

Tout ça n’est pas dénué d’intérêt, mais il faut bien admettre que pour un Pilote, ce n’est pas non plus des plus accrocheur. La réflexion avait sa place, mais il aurait été également intéressant de mettre une intrigue supplémentaire pour dynamiser l’heure et demie de métrage. C’est à certains moments long, voire lent. Le déroulement est plutôt linéaire et dépourvu de rebondissements.

Caprica impose ses thèmes avec parfois une certaine maladresse, mais surtout avec insistance. Dommage donc que seul l’excellent casting réussisse à générer un peu d’enthousiasme et d’intérêt pour cette histoire. Peut-être que les inconditionnels de Battlestar Galactica y trouveront leur compte, les autres seront certainement plus difficiles à convaincre pour suivre la série qui débarque en 2010 sur SyFy. L’attente ne se fait pas pressante.

Cet article a été originellement publié le 15 avril 2009 à l’occasion de la sortie DVD Zone 1.
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link