Castle – 47 seconds (4.19)

27 Mar 2012 à 21:36

Une bombe explose lors d’une manifestation Occupy Wall Street. L’affaire est dans les mains du FBI, mais l’équipe de Beckett doit interroger une masse de personnes. Secoué par l’affaire et coaché par Martha, Castle s’apprête à avouer à Kate ses sentiments.

Massives explosions à tous les étages cette semaine dans Castle. Explosion d’une bombe bien sûr, mais également explosion de sentiments pour les deux protagonistes qui n’ont jamais été aussi prêts de s’avouer leur amour. Oui, mais…

De bout en bout, l’épisode va se révéler passionnant. Tout d’abord, l’enquête est de haut vol. La bonne idée est de se servir d’un fait d’actualité, le fameux mouvement Occupy Wall Street en pleine manifestation lorsqu’explose une bombe faisant 5 morts et plusieurs blessés. Une explosion est toujours un choc, mais une bombe à New York a une résonance particulière depuis 2001. C’est en cela que l’impact de l’événement qui affecte tous les personnages est crédible, tout autant que leur remise en question personnelle, bien que cela paraisse un peu rapide après plusieurs épisodes sans ce fameux fil rouge.

C’est aussi là que l’on se rend compte de l’intérêt de placer Alexis aux côtés de Lanie en début d’année. Et on se prend même à rêver de la voir embrasser cette voie et continuer à collaborer avec son père. La jeune fille sert enfin à quelque chose, alors que sa grand-mère s’installe dans son rôle de conseillère attitrée.

Si la résolution de l’intrigue est une fois de plus des plus attendues à cause de l’emploi de la guest Christine Woods, ancien agent du FBI de FlashForward, toute la reconstitution des faits et gestes des uns et des autres est fascinante. Et la présence de Gates, bienvenue.

Et puis bien sûr, il y a le rapprochement Beckett/Castle qui semble enfin avoir lieu, sauf que le gros mensonge gardé par la jeune femme depuis le début de la saison lui explose à la figure… sans qu’elle le sache. En voulant confondre un suspect dans une salle d’interrogatoire où elle se croyait seule, elle avoue qu’elle se souvient parfaitement du jour où on lui a tiré dessus. Manque de chance, Castle est derrière la vitre et saute un peu vite à la conclusion qu’elle a menti parce que ses sentiments ne sont pas réciproques.

C’est ici que le bât blesse. Passe encore qu’il ne vienne pas à l’idée ni de Martha, ni de Castle que Beckett avait simplement peur des répercussions de sa déclaration, mais Kate semble bel et bien remarquer le changement de comportement de son coéquipier. Le fait qu’elle ne réagisse pas après le nombre de piques qu’il lui envoie pas du tout subtilement est quand même étrange. Il s’agit bien sûr de nous faire patienter jusqu’au prochain épisode qui risque de crever l’abcès avec perte et fracas.

Brillant sur sa forme grâce à une enquête soignée et un sujet porteur, 47 seconds renoue un peu maladroitement avec le « secret » de la saison avec des conséquences terribles pour Castle et Beckett. Le meilleur est à venir.

Tags : Castle FlashForward moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link