Castle – After Hours (5.08)

Kate et Rick doivent interrompre un dîner houleux avec leur parent respectif pour se rendre sur le lieu d’un crime dont la victime est un prêtre proche de la pègre. En allant interroger un témoin crucial dans le Bronx, le duo et le témoin sont obligés de se cacher de deux hommes de main qui les poursuivent.

Après l’installation de la relation, le secret de leur romance, l’heure est désormais aux questions pour Beckett et Castle. En convoquant, tels des adolescents, Martha, la mère de l’écrivain, et Jim, le père de la flic, pour un dîner qui a des airs de présentations officielles (alors que tout le monde se connaît), les tourtereaux semblent vouloir réellement légitimer leur liaison.

En vérité, la sauce ne va pas prendre du tout – en tout cas, au premier abord – entre l’actrice fantasque et le fan de baseball renfermé à tel point que Kate et Rick vont en arriver à penser que si leurs parents sont aussi différents, peut-être le sont-ils aussi et bien trop pour entretenir une relation sérieuse.

La très bonne idée du scénario de la semaine est, outre de briser une fois de plus la formule de la série, de balancer les deux héros dans un univers plus qu’inhospitalier. Bienvenue dans le Bronx, la nuit ! Sans arme, sans téléphone, sans voiture, poursuivis par deux grosses brutes, Beckett et Castle sont mis à cran par la situation, et plus encore par les reproches qu’ils se font l’un à l’autre à propos du comportement de leurs parents.

Le message n’est pas d’une finesse excessive, mais la recette fonctionne. A travers les piques qu’ils se lancent transparaissent la peur de Kate de ne pas être assez bien pour cet « écrivain célèbre à travers le monde » et, à l’inverse, la confiance totale de Rick envers ses propres sentiments pour la jeune femme. Ce mec basique voulait juste que Martha et Jim s’entendent bien au cours du dîner ! Et au milieu d’eux, il y a cette mouche du coche, parfaitement campé par Patrick Fischler qui n’est pas là où on l’attend.

De fait, coincer le duo à l’autre bout de New York permet aux personnages secondaires de vraiment se montrer, et en particulier Gates qui sort de son rôle habituel de « garde-chiourme » pour diriger les interrogatoires et pour se montrer particulièrement inquiète pour son équipe. Et puis, bien sûr, il y a le rapprochement opéré entre les parents esseulés de Kate et Rick, réunis dans une même inquiétude. Les scènes entre Susan Sullivan, enfin exploitée, et Scott Paulin sont pleines de tendresse.

Petite cerise sur le gâteau, l’épisode nous donne l’occasion de voir Tony Denison en parrain, soit aux antipodes de son rôle d’inspecteur dans The Closer et Major Crimes, et de retrouver Bonita Friedericy, le Général Beckman de Chuck, ici en nonne peu commode.

L’originalité continue de primer dans cette 5ème saison décidément pleine de surprises dans la façon qu’ont les scénaristes de rompre avec leurs habitudes. After Hours aurait sans doute plus être encore plus pertinent mais la légèreté, le suspens et l’action sont au rendez-vous. Que demande le peuple ?

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link