Castle – Always (4.23 – Fin de saison)

8 Mai 2012 à 18:12

Alors qu’Alexis prépare son discours de remise de diplôme, Castle rejoint Beckett sur une enquête. La victime venait de cambrioler le domicile de Roy Montgomery et de dérober des dossiers importants. Kate est plus que jamais décidée à faire la lumière sur l’affaire quand elle découvre que le tueur à l’œuvre est celui qui a essayé de la tuer d’une balle dans le cœur. Castle doit la freiner au risque de la mettre en danger.

Pour son final de la saison 4, Castle rameute du beau monde devant et derrière la caméra. Andrew Marlowe en co-scénariste, le réalisateur de The X Files, Rob Bowman à la caméra et Tahmoh Penikett dans la peau du fameux tueur à gages.

Autant dire que ce final est à la fois extrêmement esthétique (parfois trop, notamment dans les scènes d’action, un peu difficiles à suivre) et fait l’objet d’un scénario particulièrement réussi et rythmé. Une preuve de plus de ce traitement soigné : l’heure est grave et il n’est pas question de faire dans la dilettante avec le générique habituel qui se passe ainsi de musique et prend une couleur bleutée.

Always est un peu l’épisode que le téléspectateur a attendu toute la saison, celui de l’explosion des sentiments entre les deux héros et de la libération de Kate Beckett. Mais avant cela, il faut passer par de nouvelles épreuves et, en particulier, une confrontation entre Rick et Kate qui fait tomber tous les masques. Il n’est presque même plus question du mensonge de la jeune femme à propos du « je t’aime » de son partenaire, l’année dernière à la même époque, mais de ce que l’écrivain a caché à la flic concernant les coups de fil de ce mystérieux bienfaiteur.

En termes de mythologie criminelle, ce final ne résout rien, car nous n’en serons pas plus sur le pourquoi du meurtre de Johanna Beckett et il n’y a pas de triomphe des bons. Bien au contraire, la saison prochaine risque d’être encore plus dangereuse pour Kate. Non, Always est avant tout le véhicule par lequel les sentiments amoureux éclatent au grand jour. La série a beau porter le nom de Castle, c’est Beckett qui est aussi l’héroïne, une jeune femme longtemps blessée qui, face à la mort, comprend qu’il n’y a rien de plus précieux que l’amour qu’elle porte à son partenaire. Et le shipper attentif ne peut que vibrer devant cette incroyable conjugaison entre amour et danger.

Always est donc une jolie réussite, un épisode nerveux et beau qui n’oublie pas non plus ses seconds rôles (Gates, mais surtout Ryan et Esposito dont l’amitié vacille). À l’instar de la scène où Beckett est sous la pluie sur la balançoire, Rob Bowman ne se prive pas de quelques effets pas franchement justifiés, mais contribue au romantisme de l’ensemble. 30 minutes après la dernière image, le cœur bat encore très vite, parole de sériephile !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link