Castle – Kick the Ballistics (4.04)

13 Oct 2011 à 18:03

Quand une femme est retrouvée morte, tuée avec une balle provenant de l’arme qui fut volée à Ryan, Beckett et Castle pensent avoir retrouvé la piste du tueur en série, 3XK.

L’un des pires cauchemars pouvant se concrétiser pour un policier est que son arme serve à tuer quelqu’un d’innocent. En tout cas, c’est le scénario du jour qui se réalise pour Kevin Ryan.

Tout d’abord, cela nous ramène à l’épisode de la troisième saison, 3XK (3.06). Celui-ci se clôturait sur le tueur en série surnommé 3XK qui, dans sa fuite, subtilisa au détective Ryan son arme de service. Ce ne fut pas le moment le plus brillant de sa carrière, ni de celle de Castle qui était présent à ce moment-là.

Quoi qu’il en soit, l’enquête met les nerfs de Ryan à dure épreuve. Il faut dire que par manque de chance, tous les suspects semblent posséder une arme du même calibre que la sienne. Ça n’arrange pas les choses, ça les complique un peu en fait. C’était légèrement nécessaire, car il devient rapidement évident que 3XK ne va pas montrer le bout de son nez et que nous avons ici une investigation bien plus classique.

On passe alors les suspects au crible, le plus notable étant au premier abord un ex qui a de mauvaises fréquentations. On change vite de disque avec l’introduction d’une famille criminelle de Chinatown. Les clichés sont de mises, mais cela reste tout de même assez contenu. Malgré ça, à ce point, l’affaire est virtuellement résolue et il faut dès lors attendre de voir comment le coupable sera appréhendé.

L’idée qui sauve tout l’épisode est d’utiliser Ryan pour apporter une couche émotionnelle tangible. Seamus Dever obtient ainsi du matériel scénaristique conséquent qui lui permet de se distancer de ses routines qui ont un peu fait de lui un personnage unidimensionnel. À ce stade de la série, c’est donc rafraichissant de voir l’interprète du détective Ryan s’éloigner de sa zone de sécurité et s’en sortir plutôt bien. Le souci pour lui est clairement l’agencement de l’intrigue qui finit par se perdre dans des raccourcis mettant la crédibilité de l’ensemble à risque.

Dans tout ça, Castle se voit rappeler qu’il n’est pas un véritable policier. Ce n’est pas la première fois, mais ça le touche tout de même, car il est mis face à son impuissance. Malgré tout, comme ce fut le cas la saison dernière, il accepte son rôle et fait un pas de plus pour comprendre la culture dans laquelle il évolue, désirant montrer qu’il peut y avoir sa place. C’est fait avec une certaine délicatesse, l’auteur restant lui-même relativement en retrait, laissant à Ryan les feux des projecteurs.

Au final, Kick the Ballistics jongle avec des clichés et des facilités scénaristiques, mais parvient à tenir la route en se concentrant sur les personnes et non les faits. C’est par moment un peu faible, mais le détective Ryan tiendra quand même la mesure jusqu’à la fin.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires