Castle – Pandora (4.15)

avatarun article de :
publié le :
14 fév 2012 à 23:34
votre opinion :
9 commentaires

Castle 4x15

Un homme est jeté par la fenêtre après avoir été poignardé, étouffé et prit une balle. L’équipe trouve rapidement l’assassin, mais son identité est fausse et il disparaît du commissariat en même temps que le corps de la victime. Alors qu’Alexis fait un stage de légiste avec Lanie, Castle et Beckett pénètrent dans le monde secret de la CIA où l’écrivain retrouve une vieille connaissance.

Ah, le fameux double épisode de mi-saison (voire un peu plus) de Castle ! C’est un peu une tradition depuis la saison 2 qui avait déjà accueilli l’excellente Dana Delany. Cette année, sonnez trompettes, résonnez musettes, une autre invitée de marque vient mettre la pagaille dans la jolie relation monotone et bien huilée de Rick et Kate. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de la superbe Jennifer Beals, absente du petit écran depuis l’annulation de The Chicago Code l’an dernier.

publicite

Quand on caste Jennifer Beals, on ne lui donne pas n’importe quel rôle ! Et si en plus, son arrivée et sa position dans la hiérarchie font vaciller la confiance en soi de Kate Beckett, ce n’en est que mieux. C’est le cas ici, la belle appartenant non seulement à la CIA, mais elle a aussi servi de première muse à Castle il y a 11 ans. Gros froid dans l’assistance, l’inspectrice n’appréciant que très moyennent d’arriver en second dans la shopping list de son écrivain chéri. Castle a beau essayer de rattraper le coup avec une montagne de compliments sur le background de Nikki Heat, la belle inspectrice fait un peu la tronche.

Pourtant, cette rencontre entre ces deux femmes de pouvoir n’est pas aussi pétillante que ce à quoi on pouvait s’attendre. Ça manque clairement de tension sexuelle entre Sophia et Castle malgré tout le sex appeal de Beals sur laquelle le temps ne semble pas avoir d’emprise. La faute peut-être à une ambiance James Bondienne un poil too much pour être crédible – à commencer par l’installation souterraine.

Heureusement, l’enquête recèle des trouvailles intéressantes à l’instar de ce professeur capable de prévoir un effet domino qui pourrait anéantir tout un pays. Contre toute attente, la présence d’Alexis dans l’équipe légiste en assistante de Lanie n’est pas mal non plus même si l’épisode laisse assez peu de place à du développement.

Comme toujours avec ces doubles épisodes fourbes, c’est lorsque l’on est enfin bien installé dans l’histoire que le cliffhanger insoutenable pointe son nez nous laissant comme des crétins, hurlant devant le « to be continued ».

Rendez-vous donc la semaine prochaine pour la seconde partie de ce double épisode qui commence un peu mollement avant de nous accrocher à l’aide des bonnes grosses ficelles habituelles. Au fait, vous êtes plutôt Team Beckett ou Team Turner ?

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
105 queries. 0, 766 seconds.