Castle : Le temps des explications (8.02)

29 Sep 2015 à 17:39

Castle : Le temps des explications (8.02)

Attention cet épisode comporte des spoilers ! Vous êtes prévenus.

Beckett et Vikram, l’homme qu’elle protège, voient leur abri découvert par les hommes à leur trousse. Ils sont sauvés par une femme mystérieuse et partent en cavale. Pendant ce temps Castle, Alexis et Hayley cherchent toujours à retrouver Kate, laissant Ryan et Esposito seuls de leur côté.

XY : Part One nous ayant laissés dans le noir complet quant aux motivations de Kate Beckett, XX : Part Two se devait de faire la lumière là-dessus. On reconnecte ainsi avec la détective et Vikram (Sunkrish Bala), analyste appartenant au groupe de Kate lorsqu’elle était à Washington. Alors que les mercenaires à leur trousse sont sur le point de les attraper apparaît une femme, tuant deux personnes, et intimant au nouveau duo de la suivre.

Il se trouve que la mythologie de Castle s’élargit davantage puisque cette femme n’est pas moins que Rita (Ann Cusack), la femme de Jackson Hunt, le père de Castle. Si Ann Cusack est plus que crédible dans le rôle, il est néanmoins dommage que personne ne l’ait mentionnée dans les précédentes saisons de Castle. Si une porte mythologique s’ouvre, une autre se ferme, le sénateur Bracken étant enfin rattrapé par tous ses méfaits.

La critique majeure que j’avais adressée à XY : Part One se trouvait dans le retour en arrière complet opéré sur le personnage de Kate. Sept années qu’on la voyait tenter de mettre tout cela derrière elle et, en seulement deux épisodes la fondation s’écroule comme un mauvais château de cartes. La nouvelle capitaine retourne une fois de plus dans ses démons à tel point qu’il devient difficile de croire qu’elle pourra un jour en sortir. Le personnage de Rita fonctionne d’ailleurs comme parallèle pour ce que traverse Beckett ; elle ne voit que rarement son mari, parce que l’amour que l’on porte pour quelqu’un représente un risque que peuvent utiliser des personnes mal intentionnées. Comme discours original, disons sans crainte que l’on a déjà vu mieux.

La fin de l’épisode ne réglant pas l’affaire, Kate doit alors faire un choix entre l’homme qu’elle aime et la mission qu’elle doit mener. Parce que vous comprenez bien qu’il n’est pas possible de faire les deux en même temps. Elle quitte ainsi Rick et sa nouvelle position de capitaine, bien décidée à mener son combat. Le tout sous les conseils de sa nouvelle belle-mère. Sympa la famille.

La scène possédait un potentiel dramatique dantesque qui n’est pourtant jamais atteint, la faute reposant sur les motifs plus qu’alambiqués de Beckett. Cela jette une grosse ombre sur XX : Part Two. Jusqu’alors l’action était présente, le ton beaucoup plus sombre que d’habitude et le suspense était bien dosé. Au travers de procédés narratifs plus qu’efficaces, on observe ce que Kate et Vikram ont vécu alors que tout le monde les recherchait. La scène où Alexis et Hayley regardent ce qu’il s’est passé dans l’hôtel par vidéosurveillance alors qu’au même moment nous la vivions en temps réel est plus que prenante.

Castle, Ryan et Esposito sont les perdants de cet épisode, se retrouvant régulièrement relégués à l’arrière-plan, même si notre écrivain préféré aura son moment de gloire, amené dès le début de XY : Part One. C’est d’ailleurs l’un des seuls moments drôles d’un épisode où plane un lourd climat de méfiance et de suspicion.

L’association gagnant de ce début d’année reste effectivement celle entre Hayley et Alexis. Toutes les deux débrouillardes et badass dans leur domaine respectif, elles ont la possibilité d’apprendre au contact l’une de l’autre. Il se dessine doucement une relation mentor/apprenti entre les deux femmes, en espérant que les scénaristes ne vont pas laisser tomber cette combinaison gagnante.

L’action et l’intrigue sont les plus grands atouts de XX : Part Two. Dense, tendu et bénéficiant de l’alliance entre Hayley et Alexis, il ouvre la porte à une série davantage feuilletonnante que par le passé, ce qui serait un changement de taille chez Castle. Il souffre néanmoins de l’écriture quasi incompréhensible du personnage de Kate qui s’en va combattre seule ses démons. Ce faisant, elle laisse derrière elle tous les progrès faits pendant sept ans, mais surtout l’homme qu’elle aime. Cela fait néanmoins longtemps que Castle n’avait pas été aussi intrigante. Rendez-vous la semaine prochaine pour voir plus en détails de quel bois la huitième saison va se chauffer.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link