Castle – The Final Frontier (5.06)

6 Nov 2012 à 19:55

Lors d’une convention de science-fiction, le corps d’une jeune femme est retrouvé sur le plateau d’une ancienne série à la carrière éphémère. Tout en cherchant à comprendre comment et pourquoi la victime a été tuée, Castle découvre en Beckett une fan totale de ladite série au point de faire du cosplay dans sa jeunesse.

Attention épisode pour geeks en approche ! Étant donné la popularité de Nathan Fillion auprès de cette frange de la population de façon générale, et notamment lors de ses présences répétées au Comic Con de San Diego, ce n’était qu’une question de temps avant que Castle ne s’offre un petit tour dans l’univers coloré des conventions.

Tout l’intérêt de cet épisode réside moins dans la résolution d’une affaire qui traîne un poil en longueur que dans les découvertes que fait l’écrivain à propos de sa partenaire. Encore une fois cette saison, la série fait en sorte de nous montrer une nouvelle facette de Kate Beckett, drôle et attachante. Fan absolue de la série Nebula-9, la jeune Kate – dite K-Bex – s’habillait comme son héroïne favorite, Lieutenant Chloé, une jeune femme sans peur et sans reproche. Il est amusant de constater que Beckett est devenue cette femme qu’elle admirait tant, mais qu’elle est en plus une héroïne de fiction à son tour à travers le personnage de Nikki Heat.

D’ailleurs, devant les moqueries de Rick, Kate finit par avouer que la série était effectivement ridicule, mais son plaidoyer en faveur d’un personnage qui nous parle plus qu’un comédien ou qu’une série de bas étage résume l’avis de bien des fans de séries. Dans une sorte de méta-analyse, Castle, par la voix de Kate, explique à sa façon une des raisons de la sériephilie : l’identification.

Réalisé par Jonathan Frakes – alias William T. Riker de Star Trek : The Next Generation, qui fait d’ailleurs un caméo –, The Final Frontier est un énorme hommage aux séries de SF en général (« Cylon skinjob ? Please say Number Six ») et en particulier à la franchise de Gene Roddenberry avec la présence en guest star d’Armin Shimerman qui fut le tenancier radin Quark dans Star Trek Deep Space Nine.

C’est aussi l’occasion pour la scénariste de jouer avec le statut de l’acteur vedette, héros en son temps de Firefly qui lance au détour d’une phrase : « I’m a fan of good Sci-Fi, Star Trek, Battlestar, that Joss Whedon show…». Rappelons que ce n’est pas la première fois que Castle utilise la carrière de Fillion puisque dans la saison 2, celui-ci apparaissait dans son ancien costume de Mal Reynolds.

Assez léger sur le fond, ce 6ème épisode prouve que les auteurs de Castle sont à l’écoute de leurs fans. Ainsi, ils nous offrent une plongée dans un univers dans lequel beaucoup d’entre nous se reconnaitront et en profitent pour insuffler un peu plus de vie et de chaleur humaine dans leur personnage féminin.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link