Channel Zero: No-End House : La maison qui mangeait les souvenirs

Octobre est le mois de l’horreur et SyFy a décidé d’en faire également celui de Channel Zero. Son anthologie est donc de retour avec une nouvelle creepypasta à adapter. Cette fois Nick Antosca porte à l’écran « The No-End House » par Brian Russell.

L’histoire débute un an après la mort du père de Margot (Amy Forsyth). Sa meilleure amie Jules (Aisha Dee) est de retour en ville et l’invite à passer une soirée à l’extérieur. Rapidement, les deux jeunes femmes, leur ami d’enfance J.D. (Seamus Patterson) et Seth (Jeff Ward) qu’ils viennent de rencontrer se rendent à la No-End House, une sorte de maison de l’horreur itinérante qui s’est installée près de chez eux. Une fois à l’intérieur, chaque nouvelle pièce est plus perturbante que la précédente. Pire, en sortir pourrait être impossible.

Channel Zero: No-End House nous invite donc dans une maison pas comme les autres. Celle-ci attire ses occupants et fait tout pour éviter qu’ils s’en aillent. Ce concept est suffisant pour générer de quoi faire peur, mais il se trouve que, au lieu de chercher à simplement faire frissonner, Nick Antosca nous offre un thriller qui devient plus psychologique au fur et à mesure qu’il progresse.

L’histoire s’articule en effet autour de Margot et de son incapacité à faire le deuil de son père. Celui-ci s’est suicidé et elle ne sait pas pourquoi, ce qui a fini par handicaper sa propre existence. Par prolongement, celle de Jules fut aussi impactée, car elle s’en veut d’avoir abandonné son amie au moment où elle avait le plus besoin d’elle.

Cela fait deux angles à explorer, mais Nick Antosca en ajoute progressivement un peu plus, jouant à plusieurs niveaux pour disséminer quelques surprises en cours de route. Se composant comme la première saison de 6 épisodes, ce second chapitre de Channel Zero délivre alors un récit qui est court, mais qui parvient tout de même à être complet et bien mieux équilibré que le précédent.

L’avantage d’une anthologie de ce format est qu’une saison ne prépare pas nécessairement celle qui suit. Que ce soit au niveau du contenu que de sa qualité.

Dans ce sens, cette saison 2 dépassera ce que l’on pouvait en attendre en grande partie grâce à son écriture qui s’avère être bien plus subtile qu’escomptée. L’exploration du mal qui ronge Margot s’imposera alors comme un moteur narratif captivant, même si cela pousse le récit à délaisser en partie son approche horrifique dans sa dernière partie.

Channel Zero ne renie aucunement son genre, mais s’en sert surtout pour poser l’ambiance. C’est d’autant plus vrai dans cette saison 2 qui développe son accroche en employant son imagerie et ses concepts effrayant pour donner le ton, mais jamais d’une façon qui étoufferait les principales thématiques.

Le deuil, la solitude et l’abandon sont ici explorés de plusieurs manières à l’aide de cette maison qui se nourrit des souvenirs, effaçant alors l’origine de la douleur, mais laissant derrière des coquilles vides. No-End House entraine ses personnages à réaliser que ce qui les fait souffrir est ce qui les définit en tant que personne et que tenter d’oublier ne les aidera pas à aller de l’avant.

Cette saison 2 de Channel Zero a ainsi un propos qui est intéressant, en particulier grâce à l’approche adoptée pour le traiter. C’est une bonne histoire qui fait une bonne série.


Channel Zero: No-End House arrive le 21 novembre sur SyFy France. La saison 3 a déjà été annoncée, découvrez les détails de l’histoire et le teaser.

Tags : SyFy Channel Zero Aisha Dee moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link