Chuck - Chuck Versus Predator (2.17)

Chuck est contacté par le fameux Orion, ce qui va provoquer pas mal de remous au sein de la Dream Team gouvernementale et accessoirement au Buy More…

Il n’aura donc pas fallu longtemps pour voir le fameux Orion faire son apparition. En effet c’est lui qui contacte directement ce brave Chuck qui d’ailleurs en était encore à contempler son joli tableau récapitulatif, et ce depuis deux semaines. Sans pour autant savoir qui se cache derrière ces lignes de codes à la Matrix, on peut dire qu’Orion a certes des capacités technologiques plutôt sympathiques avec un bracelet montre que même Tag Heuer n’a pas mis au point, mais par contre niveau sécurité, il est plutôt limité. Entre ses prises de contact avec Chuck et l’envoi d’un ordinateur portable qui tombe dans les mains du premier venu, sans parler de la fin de l’épisode, ce brave Orion a bien fait de choisir le domaine de la programmation que celui d’agent secret. De toute façon avec la foule d’espions à la solde de la FULCRUM (petite entreprise qui ne connait pas la crise), y avait pénurie de postes à pourvoir.

En parlant de la méchante organisation qui veut asservir l’humanité, on a droit en bad guy de la semaine à une ex momie terroriste dans la saison 4 de 24. Apparemment, l’option Actor’s Studio n’a pas fait partis de son agenda ces dernières années, car rien n’a changé du côté de l’acteur dont j’ai oublié le nom. A part ça, le pouls risque fort de s’accélerer en début de programme pour tous les allergiques au Buy More, car les scénaristes, d’humeur taquine, on décidé de jouer avec nos nerfs en mêlant les clowns de la supérette pour Geek dans l’intrigue du computer. Heureusement, tout ceci ne dure pas et les joyeux lurons aux polos verts, retournent très vite à leurs amusements qui cette fois vont les opposer sur fond de musique digne des western spaghetti de Sergio Leone à un autre magasin situé à Beverly Hills. Passionnant, vous en conviendrez.

Au final, l’épisode conclut, pour l’instant, le petit Arc consacré à Orion, qui n’est sans doute pas aussi disparu en fumée qu’on veut bien nous le faire croire, laissant donc ce brave Chuck seul avec ses doutes et ses peurs, mais pas mal d’éléments du puzzle Intersect (toujours grâce à ce brave Orion). Petite note positive, la fissure qui se produit à l’intérieur de la fine équipe d’espions, voyant encore une fois notre brave Geek cacher des informations à sa chère Sarah qui dans l’épisode de ce soir avait autant d’importance qu’un morceau de viande dans un barbecue végétarien. Sinon, et pour finir, Madame la Général a des jambes et un avion rapide. Nous voilà rassuré.

A part ça, rien de plus…

avatarUn article de .
18 commentaires