Chuck est en France et se retrouve à traquer une nanopuce tout en préparant sa demande en mariage à Sarah. Au Buy More, Lester a des soucis d’ordre romantique.

Chuck revient donc de vacances, et il en profite pour venir nous faire un petit coucou à nous, téléspectateurs français. Pays du vin et de l’amour (et les auteurs sont bien décidés à jouer sur ces deux points), la France va-t-elle offrir à cet épisode de Chuck un bon cru ? Pas désagréable en bouche, mais sans doute pas digne d’un Château-Lefranc 86

Il faut bien évidemment reprendre là où les protagonistes s’étaient arrêtés, c’est-à-dire que tout le monde est au courant que Chuck a prévu de demander à Sarah de l’épouser (y compris la principale intéressée), mais – toujours dans un souci de romantisme – il va falloir trouver le bon moment, le bon endroit, et surtout, qu’aucune mission ne vienne perturber ce moment tant attendu. Et si l’on se doute bien que la proposition sera une séquence clé de cette deuxième partie de saison, l’épisode joue assez bien sur ce « suspens », allant jusqu’aux ultimes minutes de l’épisode pour encore retarder l’échéance. Alors que plus rien ne semble pouvoir empêcher notre geek de se mettre à genoux et d’entamer un speech tire-larmes devant un clair de lune, le tout dans un château français (qui n’en rêve pas messieurs ?), un rebondissement un peu grossier vient repousser encore la séquence : Sarah, par sens du devoir (et par amour, bien entendu), se prépare à rejoindre le clan Volkoff comme agent double, histoire de sortir Maman Bartowski de sa situation, et de faire sauter l’organisation de l’intérieur.

En attendant, la mission – assez classique – s’offre cependant un allié de poids : Morgan, qui n’en finit plus de s’affirmer dans cette Team Bartowski. Les jalons posés dans la première partie de saison permettent encore et toujours au petit barbu de s’imposer. Comme espion, avec la coordination de la mission subsidiaire ; comme ami, avec l’organisation d’une nouvelle tactique de demande en mariage ; et comme agent double, avec sa gestion plutôt drôle de la fameuse mission parallèle. Et évidemment, l’arrivée de Casey montre encore une fois la pertinence du duo. La mécanique est parfaitement huilée, et toujours aussi agréable à suivre.

Et du côté du Buy More, les affaires ont repris ? Pas vraiment, Lester s’offrait pourtant une chance de s’émanciper de la dynamique loser, qu’il va lamentablement gâcher dans un numéro de Jeffster (même si, avouons-le, c’est toujours drôle). Il aurait été agréable de voir ce qu’aurait pu donner Lester avec une copine, permettant au duo de se rafraîchir et de s’octroyer de nouveaux moments drôles (on imagine déjà les remarques et regards salaces de Jeff).

C’est un retour assez calme, qui permet surtout de lancer un nouvel arc narratif (la nouvelle mission de Sarah donc), qui devrait nous emmener jusqu’à la fin de la saison. Plus de doutes sur la demande du coup, qui ne devrait se faire qu’une fois cette mission terminée, et avec Mary Bartowski présente et « libre », bien entendu…

avatarUn article de .
2 commentaires