Chuck retrouve son ex petite amie Jill, et va au cours d’une nouvelle mission lui prouver qu’il n’est plus le même homme…

Voilà donc la fameuse Jill, l’ex de Chuck qui lui a brisé le coeur en 2003, au centre de ce nouvel épisode qui justement débute par un nouveau flashback montrant le pauvre geek se faire jeter comme vieil ordinateur. Mais notre brave recrue involontaire de la CIA, va pouvoir prendre sa revanche sur Mère Destin en croisant à nouveau son pire souvenir amoureux, grâce à l’imagination sans limite des scénaristes de la série.

Bien évidemment, la belle (car oui, la fameuse Jill est loin d’être laide) a un patron qui fait partie des données de l’Intersect, et notre trio de spy va devoir intervenir. Entre la jalousie de Sarah à peine dissimulée, une ataque de virus au cours d’une conférence scientifique, et le rabibochage entre Chuck et son ex, l’épisode peine à trouver le rythme qu’il faut pour accrocher le téléspectateur.

Et ce n’est pas l’intrigue réservée cette semaine à la fine équipe du Buy More, avec un test de secourisme orchestré par Mr Captain Awesome lui même, sous la coupe du nouvel expert interprété par Tony Hale, qui va relever le niveau, tant cette partie ne présente aucun intérêt. Seule consolation, le plaisir de voir au cours d’une scène Adam Baldwin affublé d’une perruque grotesque, même si ça ne sauve pas le reste.

En somme, ce siximème épisode, mis à part l’introduction du personnage de Jill, joué par Jordana Brewster, se regarde certes, mais ne laissera pas encore une fois un souvenir indélébile, même aux plus grand fan de notre ami adepte de la Converse. En espérant malgré tout, que ce nouveau personnage apporte quelque chose de plus à la série.

avatarUn article de .
1 commentaire