Chuck - Chuck Versus the Lethal Weapon (2.16)

Chuck et toute la fine équipe d’espions vont se retrouver à courir après un scientifique en charge du développement d’un nouvel Intersect pour le compte de la FULCRUM…

On reprend là où l’on s’y attendait c’est à dire avec une petite séquence de torture sur ce cher Cole Barker, qui nous la joue « Bond, James Bond« , séance offerte par un énième méchant au service de la démoniaque organisation FULCRUM, qui a plus d’agents que tous les services secrets de la planète. Mais comme James Bond, Barker va réussir à s’évader, et ramper jusqu’au repère pas vraiment secret de notre petit trio, réaction logique et pas du tout risquée, car bien évidemment aucun méchant n’a pensé à le suivre. Sont limite bêtes dans cette société secrète. quand même..

Etant un probable cousin éloigné de Wolverine, notre brave agent du MI-6 se remet en un clin d’oeil de ses blessures et va donc pouvoir aider nos joyeux lurons dans leur nouvelle mission qui va les conduire à rencontrer un scientifique en charge d’un nouvel Intersect pour le compte cette fois des méchants-méchants. Un homme synonyme d’espoir pour ce brave Chuck qui voit en lui la personne capable de lui enlever cette satanée base de données de sa pauvre tête. Mais bien évidemment comme ce pauvre Chucky n’a pas de chance, rien ne se passe comme prévu, mais il a l’habitude me direz vous. Entre un duo avec l’agent « Même pas mal » tombeur de ces dames et un petit séjour à l’hôpital à cause d’un accident dû à son second travail, le Nerd va avoir du mal à garder les deux pieds sur terre, au sens propre comme au figuré…

Cette partie de l’intrigue va d’ailleurs constituer le gros de l’épisode, puisque le Buy More pour une fois ne va pas monopoliser la même portion de temps, qu’à l’accoutumée, et c’est tant mieux car la relation entre  Morgan et sa petite amie a autant d’intérêt que l’intégrale du Grand Echiquier pour un fan de Black Metal. Mais derrière le côté action mis en avant par ce VS Lethal Weapon se cache en réalité la suite de la relation « Je t’aime moi non plus » entre Sarah et Chuck. Ce dernier faisant preuve il est vrai d’un certain courage et d’honnêteté envers celle qu’il aime à la fin de l’épisode , qui se termine sur un magnifique croquis résumant la série depuis le début, et prouvant une bonne fois pour toute que notre Geek est un vrai Geek…

Alors même si cet épisode donne l »impression d’avancer, le sentiment réel de faire du surplace persiste encore, et on se demande réellement comment les choses vont évoluer d’ici la fin qui se profile déjà à l’horizon, afin de donner un bon coup de boost et un semblant de neuf à la série en cas de troisième saison. Le break de deux semaines qui nous conduira jusqu’au 23 mars prochain, laisse donc le temps nécessaire à tous ceux qui le souhaitent d’imaginer moult théories, qui j’en suis certain ne seront pas pires que la réalité…

avatarUn article de .
2 commentaires