Chuck est bel et bien décidé à ne pas attendre les retours de Sarah et Mary, et prépare (avec Morgan) un plan pour anéantir Volkoff. Pendant ce temps, Ellie a perdu les eaux : Clara Woodcomb s’apprête à naître, mais pas sans l’aide de Jeffster…

C’est l’heure de clôturer cette partie de saison, et d’abattre (métaphoriquement) Volkoff et toute la compagnie, Hydra en tête. Et forcément, lorsque, dans un même épisode, le couple Awesome s’apprête à devenir parents, que Mary Bartowski et Sarah sont sous le joug de Volkoff, et que Casey est alité, chaperonné par sa fille Alex, un seul mot d’ordre : La famille d’abord !! L’épisode ne va pas mentir et passer par toutes les émotions (et quelques clichés) possibles.

Et ça commence plutôt bien, car si Chuck avait tendance à nous exaspérer dernièrement, l’élaboration de son plan et l’utilisation d’Orion dans la partie montrent que notre geek préféré a encore de la ressource, et est capable d’être maître de l’action. Ça fait du bien. Le plan, dans sa totalité, est donc extrêmement bienvenu, et se révèle bien mené, notamment dans le dernier quart d’heure qui tient ses promesses et est à la hauteur des attentes. Seul bémol, quelques longueurs par-ci par-là, notamment lors des interrogatoires où l’on se rend compte que Chuck « contamine » légèrement Morgan (assez irréprochable en termes de potentiel humoristique depuis le début de la saison) dans une forme de lourdeur comique (et le coup de « la Comtesse » se révélant bien trop prévisible). Grimes, encore une fois, ne redevient drôle que lorsqu’il se retrouve seul, ou associé à Casey. Vivement que John soit sur pieds donc !!!

Chuck redevient donc un vrai espion, et la confrontation finale avec Alexei est d’une belle intensité. Timothy Dalton ayant apporté tellement de bonnes choses dans cette saison qu’il est un peu triste de le voir partir. Espérons que les auteurs reviennent avec un méchant digne de ce nom pour la suite, la barre est désormais assez haute. Mais le grand final se passe donc à l’hôpital, puisque Devon et Ellie vont accueillir leur fille, sous les yeux bienveillants de Mary, enfin sortie des griffes de Volkoff. Évitons de parler de l’intervention de Jeffster, qui, hormis la réplique sur Coldplay (merveilleusement conclue par Jeff), énerve franchement. Certaines chansons du duo resteront dans la mémoire collective, pas celle-ci.

Et évidemment, après avoir tergiversé durant 13 épisodes, fait un pas en avant puis deux en arrière, et repoussé quelques tentatives plus ou moins foireuses, le couple Chuck/Sarah, alors que l’émotion est à son comble (eh oui, le bébé est enfin là, tout le monde est heureux, c’est donc le moment ou jamais), devient officiellement fiancé. Si l’interrogation est de mise quant au(x) nouveau(x) génie(s) du crime qui vont arriver, pas de doutes pour la conclusion de la saison : église, robe blanche, témoins et alliances sont au programme…

avatarUn article de .
5 commentaires