Chuck va découvrir quelques informations concernant le passé de Sarah, passé qui va les plonger dans une nouvelle affaire d’espionnage…

On commence l’épisode en découvrant la jolie Sarah en 1998, en adolescente du genre Ugly Betty qui va assister à l’arrestation de son père. Dix années plus tard, son passé vient lui rendre une petite visite en la personne de l’ancienne meneuse des cheerladers de son ancien lycée, interprétée par Nicole Ritchie.

Apparemment, Sarah qui se prénomme en réalité Jenny, n’apprécie que moyennement d’être replongé dans ce passé qu’elle a fuit, et encore moins que Chuck (ou pire Cassey) apprenne des choses sur elle. Et c’est donc très logiquement, pour la mettre bien sous pression, que la misssion de cette semaine va se dérouler entre autre en pleine réunion d’anciens élèves, et que la méchante de service et la fameuse chef des pom pom girls de l’équipe de football des Cougars. Ces séquences « nostalgie » se terminant dans une scène de douche musclée avec en fond sonore le « Smack my Bitch up » des Prodigy. Rafraîchissant, mais pas très original.

Une nouvelle fois la playlist de l’épisode, très « 80’s » est plutôt bien choisie. A part ça, c’est comme d’habitude  du Chuck à l’état pur, avec son intrigue hebdomadaire au Buy More qui ne sert toujours à rien mais qui pourra toujours faire sourire quelques personnes. Et à part la révélation concernant le recrutement de Sarah, on ne peut pas dire qu’on avance beaucoup dans l’histoire principale.

D’ailleurs à ce sujet, la chose surprenante, c’est l’absence totale d’allusions concernant la conclusion de l’épisode de la semaine dernière, qui n’est même pas évoqué une seule fois. Surprenant.

Peut être dans the next episode…

avatarUn article de .
1 commentaire