Pour leur apprendre à gérer leur couple au boulot, Beckman assigne à Chuck et Sarah un vieux couple d’agents secrets qu’ils sont chargés d’observer. En Afrique, le quotidien est difficile pour Ellie. Casey doit entraîner Morgan à être un espion.

Après des années de singulier, Chuck se décline désormais au pluriel. Ce n’est plus seulement Chuck, c’est Chuck ET Sarah. Il suffit pour s’en convaincre de succomber à l’amusant teaser/faux générique super rétro en forme d’hommage aux séries du type L’Amour du risque conté par Morgan.

De fait, après Sarah et Chuck se tournent autour, Sarah et Chuck hésitent, Sarah et Chuck s’avouent leurs sentiments, Sarah et Chuck couchent, c’est maintenant le moment de suivre les vraies aventures d’espions et de couple de Sarah et Chuck. Beckman ayant bien conscience de la difficulté de conjuguer amour et danger, elle leur met dans les pattes deux vieux de la vieille qui se révèlent beaucoup plus roublards que prévu. Chuck veut y croire, mais les « Turner » ne sont plus le couple modèle d’autrefois. Madame est alcoolo, Monsieur est coureur et pire que tout, ce sont des traîtres. Mais de gentils traîtres parce qu’on est dans Chuck et qu’on n’enferme pas les vieux espions et qu’on ne tue pas les tigres du Bengale.

L’intrigue est bon enfant (grâce notamment au duo Swoozie Kurtz/Fred Willard, déjà vu l’un comme l’autre dans Pushing Daisies) sans être transcendante et tente assez maladroitement de déplacer le propos sur le couple vedette. N’est-ce pas un peu tôt pour proposer à Sarah d’emménager ? Sans doute que oui, mais après tout, ces deux-là ont déjà perdu beaucoup trop de temps. Et puis, je dois dire que c’est un vrai plaisir d’assister à leur première engueulade de couple à propos des armes cachées dans le canapé !

Dans le même temps, nous voilà parachutés en Afrique aux côtés de Devon et Ellie, laquelle a grandement le mal du pays (d’ailleurs Chuck, c’est pas sympa de ne pas rappeler ta soeurette en plein désarroi). Comme toujours avec ces deux-là, ça n’a rien de passionnant sauf la fin qui semble être un bon moyen de faire revenir l’Alliance dans la vie de Chuck et qui permet d’introduire un personnage qui restera jusqu’au final.

La série continue d’explorer la relation Casey/Morgan (ben oui, Chuck n’est plus dispo) avec plus ou moins de succès, le petit homme se révélant plus téméraire que prévu alors que le géant se fait plus compréhensif.

Un nouveau Chuck avec ses bons moments, mais sans véritable étincelle. Les choses devraient bouger sous peu, il ne reste plus que 4 épisodes avant la fin de saison.

avatarUn article de .
6 commentaires