Community – Pilot (1.01)-101

Jeff Winger se retrouve obligé de retourner à l’université pour passer son diplôme et redevenir l’avocat à succès qu’il était. Il ne compte pas faire grand-chose, planifiant de se faire livrer les réponses aux tests, alors il invente un groupe d’étude pour séduire Britta qui a désespérément besoin de cours d’espagnol. Il se place dès lors à la tête d’un groupe d’étudiants de tous âges désirant participer.

Parmi les nouveautés de la saison 09/10, Community n’arrivait pas franchement en haut de la liste de mes attentes. En fait, après avoir vu les premiers extraits, je n’en attendais rien.

Mais après le visionnage du Pilot, qu’en est-il ? Et bien, j’ai plus ou moins changé d’avis. Les comédies NBC ne sont pas standards, on commence à s’en rendre compte avec les ans, mais ce n’est pas pour ça qu’elles sont toutes intéressantes. Quoi qu’il en soit, Community emprunte une route plus traditionnelle dans sa forme, et part d’un pitch simple ce qui lui offre l’opportunité de ne pas se perdre en présentation.

D’ailleurs, l’introduction des personnages se fait rapidement, efficacement, et sans même que l’on y fasse trop attention. Il faut dire qu’ils entrent tous dans un stéréotype et que l’assumer dès le départ permet de ne pas trop en souffrir par la suite.

Parmi eux, Joel McHale sort du lot avec son rôle de Jeff Winger, car c’est quand même lui le héros de l’histoire pour commencer. Plus connu à la télévision pour son émission The Soup que pour ses participations anecdotiques à différents shows en tant que guest star, il arrive pourtant sans problème à s’imposer à nous, et ce, grâce à des dialogues bien écrits, mais surtout, à son rythme comique plutôt efficace.

Coté comédie, ce n’est tout de même pas la révolution, certains personnages en fond des tonnes, mais il y a une bonne énergie dans le groupe et si tout ne fonctionne pas, certains échanges verbaux font mouche et compensent pour d’autres.

Bref, il y a pas mal de choses intéressantes et prometteuses dans ce Pilot, plus que ce que l’on aurait pu espérer. Certes, c’est perfectible et il faut voir dans quelle direction la série va être emmenée, mais il y a un véritable potentiel et un bon casting pour l’appuyer.

Critique précédemment publiée le 11/08/2009