Community, Saison 6 : Il est temps d’accepter son âge

25 Juin 2015 à 16:09

Community saison 6

À peine sauvée et prête pour une autre rentrée, Greendale fait face à un nouveau problème : son toit s’écroule ! Dean Pelton est forcé de faire appel à Francesca « Frankie » Dart pour définitivement sauver Greendale. D’abord, il faut qu’elle se fasse accepter par un groupe qui ne s’est pas encore remis du départ de Shirley.

Community est increvable. Continuellement menacée de l’annulation, annulée l’année dernière puis reprise par Yahoo, elle résiste à tout. Elle a obtenu une sixième saison qui la garde sur les rails de son prophétique Six Seasons and a Movie. Néanmoins, les fans étaient inquiets. Yvette Nicole Brown étant partie, il ne restait plus beaucoup de membres du cast original et à force de se réinventer, la série risquait de ne plus être reconnaissable.

Les deux premiers épisodes laissent un sentiment étrange : Community cherche un but, une histoire à raconter, une raison pour que les personnages toujours présents ne s’en aillent pas dans leur propre spin-off.

Pour remplacer Shirley, Frankie (Paget Brewster) et Elroy (Keith David) sont arrivés pour mieux représenter les (possibles) nouveaux téléspectateurs du show. Pas au point sur le passé du groupe, ce qui constituera la meilleure source de running gags de la saison, ils essaieront de gagner leur place dans le cœur des membres restants.

Les histoires dans le monde si étrange de Community ont toujours possédé un lien étroit avec celle de Jeff Winger, et par conséquent celle de Dan Harmon. Dans cette fournée d’épisodes, il est temps pour Jeff non pas seulement de grandir, mais d’accepter son âge. Il doit laisser partir Annie et se rendre compte qu’il a le droit de critiquer les films Marvel sans avoir peur de représailles. En somme, il doit accepter de vieillir. Si son voyage touche à sa fin lors du season (series ?) finale, alors que celui des jeunes commence, ce n’est toutefois que le début pour lui. Maintenant, il n’a plus à avoir peur d’être ce qu’il est et, débarrassé de ses démons, il est enfin prêt pour ce qui l’attend.

Plus généralement, la thématique d’acceptation de soi prédomine. Chaque personnage se retrouve face à des choses qu’il a trop longtemps refusé d’affronter, que cela soit son potentiel pour Annie, la peur du changement pour Abed ou encore la reconnaissance de ses parents pour Britta. Chacun grandit et s’accepte à son rythme, entouré par des gens se débattant avec exactement la même chose. Si certaines saisons de Community étaient très expérimentales au détriment de toute cohérence, celle-ci en revanche reste ainsi les pieds sur terre.

Toutefois, Community ne serait pas ce qu’elle est sans la folie douce qui la caractérise – que cela soit pour traiter de l’homosexualité du Dean, l’épisode sur l’inceste ou la clôture de la trilogie du paintball. On assiste à un savant mélange entre réalité et fiction, où la frontière entre les deux se floutent pour demander si nous existons réellement ou si nous ne sommes pas le produit de l’imagination d’un être plus puissant que nous.

Ces questions sont effrayantes et l’équipe créative de Community les traite avec un tel décalage, un tel humour noir qu’il est souvent difficile de ne pas éternellement penser à sa propre condition humaine. Néanmoins, tout n’est pas aussi réflexif et les moments comiques plus simples sont également présents.

Cette saison de Community ressemble de fait davantage à un grand bazar qu’à une saison de télévision. Il en résulte des épisodes parfois inégaux, mais toujours géniaux à leur manière. Community c’est l’histoire d’un homme qui a dû attendre la trentaine pour enfin commencer à vivre, ainsi que celle de marginaux qui vont apprendre chacun à leur manière à s’apprécier et à s’entraider. Community c’est de l’humour, des ratés, du génie et des concepts.

Community a constamment réussi à dépasser les obstacles qui se sont dressés sur son chemin ; certes elle y aura laissé des plumes, mais nous le faisons tous dans le grand cercle de la vie. Le plus important c’est que la série ne s’est pas perdue elle-même dans le processus. Ce qui fait d’elle une sacrée série télé.

#andAMovie

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link