Constantine : Entrez dans le monde de l’occulte (Non Est Asylum – 1.01)

Lucy Griffiths et Matt Ryan dans le pilote de Constantine (1x01)

Se faisant soigner dans un hôpital psychiatrique, John Constantine est un spécialiste de la magie noire et de l’occulte qui tente de surmonter un traumatisme passé. Après avoir réalisé qu’il perdait son temps à l’institut, il se rend à Atlanta pour y trouver Liv, la fille d’un ancien ami à qui il doit une faveur et qui est en danger.

Les adaptations de comic books ne sont pas en reste cette saison avec Gotham sur FOX, The Flash sur The CW et maintenant Constantine sur NBC.

Anti-héros de la série Hellblazer édité chez Vertigo aux États-Unis, John Constantine fut déjà porté sur grand écran il y a neuf ans de cela avec Keanu Reeves dans le rôle titre. C’est maintenant Matt Ryan qui porte le costume du fameux détective de l’occulte qui combat les forces de l’ombre, démons et autres viles créatures maléfiques. Originaire de Liverpool, Constantine est sur papier (avant les New 52 du moins) un homme cynique, à la moralité douteuse, fumeur invétéré, mais aussi fortement humaniste qui évolue dans un univers sombre et horrifique.

L’horreur ne prend pas pour autant vie au sein de ce premier épisode de Constantine qui se perd vite dans un flux d’informations pour nous introduire à son personnage phare et tenter de retranscrire tant bien que mal sa façon de fonctionner. Pour faire tout cela, l’équipe scénaristique a décidé de se reposer en partie sur Liv, l’improbable sidekick incarnée par Lucy Griffiths. C’est à travers elle que le plus gros du travail d’exposition est effectué, cette dernière servant alors de point d’entrée dans l’univers de John.

Les scénaristes Daniel Cerone et David Goyer tentent alors de tout faire à la fois : exposer la formule du show ; nous présenter l’histoire de son protagoniste ; poser les premières bases de sa mythologie ; sans oublier bien entendu les multiples clins d’œil à destination du lecteur. Les origines anglaises de Constantine et une action qui prend place à Atlanta entrent en collision, les explications sur le fonctionnement du monde occulte s’enchainent à une vitesse affolante, et tout cela rend difficile de trouver ses marques. La réalisation de Neil Marshall parvient tout de même à donner corps à une certaine ambiance, malgré un mélange de ton qui n’est pas toujours maitrisé, dû à une direction narrative qui était légèrement bancale.

Celle-ci a par ailleurs été repensée par la suite, entrainant des changements créatifs dans ce pilote affectant Liv, originellement destinée à faire équipe avec Constantine. Au lieu de cela, elle laisse pour la suite sa place à un personnage issu du comic book. C’est une décision artistique difficilement contestable, celle-ci marquant clairement une volonté appréciable de se rapprocher du matériel d’origine, là où Liv nous en éloignait.

Cela enlève un certain poids à une partie de cet épisode, avant tout car Liv n’est pas introduite comme étant anecdotique, mais qu’elle finit simplement par l’être. Néanmoins, rebondissant sur le départ du personnage, le dernier acte de l’épisode permet de lancer la série dans une direction bien plus explicite et accrocheuse.

Au final, ce pilote de Constantine tente de trop en faire avec le temps qui lui est imparti et délivre une histoire qui est traitée de façon trop expéditive pour complètement accrocher. Néanmoins, l’épisode laisse entrevoir un avenir plus prometteur pour la série qui affiche à la fin une volonté de s’éloigner d’une formule un peu trop classique pour le genre pour mieux donner corps à l’univers de la bande dessinée et avoir la possibilité de se distinguer sur le petit écran.

Note : Une première version de cette critique a été publiée en juillet. Celle-ci a été modifiée pour prendre en compte les changements faits dans le pilote. Ces derniers interviennent avant tout vers la fin du pilote, touchant l’affrontement final ainsi que le sort de Liv. Les motivations de Constantine sont aussi délivrées plus explicitement.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link