Après une attaque informatique massive contre un satellite du gouvernement, Auggie et Annie sont envoyés à une conférence pour hacker afin de recruter la personne responsable. Le problème étant qu’elle a une histoire avec Auggie qui complique la négociation.

Auggie a enfin l’opportunité de se retrouver au cœur d’un épisode. Ce n’est pas comme si c’était une obligation, mais il était évident que le personnage avait besoin de sortir un peu de sa routine pour ne pas perdre trop rapidement de son intérêt. Il est par contre dommage que toute l’histoire se base pratiquement uniquement sur le passé émotionnel d’Auggie. Cela dit, il va tout de même y gagner en montrant qu’il était un homme différent à une époque et que son envie de redevenir un agent de terrain le pousse à naviguer dans des eaux troubles.

Toute l’affaire du jour tourne autour de Natasha Petrovna, une hackeuse russe qui se trouve être l’ex d’Auggie. Elle possède un bout de code que l’agence veut récupérer et l’informaticien est envoyé à sa rencontre pour lui proposer un marché. Bien entendu, cela ne se passera pas facilement et l’on part dans une sorte de course-poursuite.

Communication Breakdown est donc un épisode qui joue sur la confusion émotionnelle dans laquelle peuvent naviguer les agents. Entre identité à garder secrète et manipulation pour obtenir des informations, il faut être équipé pour y arriver sans se perdre dans le processus. Auggie n’est pas bâtie pour ça, d’après Annie, mais lui, pourtant, essaie de se convaincre du contraire. Il faut dire que ses motivations sont obscurcies par ses regrets et cela le pousse sur une voie risquée. Natasha ramènera l’ancien Auggie à la surface, le faisant alors réévaluer ses priorités. Dans quel sens, cela reste à déterminer, car si Annie est persuadée que son ami se remettra dans le droit chemin, il n’est pas dit qu’il ne s’enfonce pas plus par la suite.

Dans tout ça, Annie reste assez en retrait, étant placée dans une position pour en apprendre sur son ami, mais pas dans une lui offrant la possibilité de réellement intervenir. Elle reste l’héroïne de la série, on lui donne alors une storyline plus qu’anecdotique avec sa sœur histoire qu’elle ait du temps d’antenne.

Au final, cet épisode Auggie souffre un peu de son angle d’approche qui unidirectionnel. Il y avait certainement plus à faire, mais tout se concentre sur la romance, laissant la partie espionnage et action au second plan. Résultat, ça ne décolle pas vraiment et les rebondissements sont un peu trop grotesques par moment.