My Name is Earl - Very bad things (2.01)
Pour ceux qui ne connaissent pas Earl, et bien c’est un loser, une petite frappe qui un jour gagne à la loterie et se fait tout de suite renversé par une voiture. C’est alors qu’il va découvrir le Karma, il faut faire de bonne chose pour que de bonne chose nous arrive. Earl devient The Karma’s Bitch, il va faire une liste de plus de 250 choses mauvaises qu’il a faites et doit désormais réparer.

Aujourd’hui, il réalise qu’il peut en rayer une de plus en prenant position pour Joy, son ex-femme, il va alors se retrouvé pris dans une entourloupe digne de l’esprit tordu de la blonde.

Joy et Darnell sont mes personnages favoris, pas que je n’aime pas les autres, mais ils sont vraiment hors de la réalité, enfin surtout Joy, Darnell se faisant manipulé par les caprices de sa femmes. Je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas là et c’est surement pour ça que la saison commence sur un épisode où Earl se retrouve au second plan, et du coup lui et Randy se montrent être les plus marrants dans l’histoire.

Un bon épisode pour débuter la seconde saison qui ne trahit pas l’esprit de la saison 1 bien au contraire car on n’a pas l’impression d’avoir changé, contrairement à beaucoup d’autre série, et il est fort à parier qu’Earl restera égale à lui-même avant de devoir subir des réajustements, c’est l’avantage des séries de qualités.