NCIS - Shalom (4.01)
La saison 4 commence bien, je mets tout de suite carte sur table j’ai beaucoup aimé l’épisode alors pour changer je ne vais pas tourner autour du pot. A son lancement la série ne m’avait pas trop accroché, il n’a pas fallut pour que le côté sympathique de la série me fidélise. C’est à partir de l’arrivée de Ziva au début de la saison 3 que je me suis mis à vraiment adorer et à attendre impatiemment l’épisode suivant.

Dans ce premier épisode de la saison 4 on reprend quelques mois plus tard, Gibbs est toujours à la retraite, DiNozzo est à la tête de l’équipe et une nouvelle, l’agent Lee, reprend le titre de probie de McGee. Dans cet épisode Ziva va se retrouvé accusé d’attentat, d’espionnage, de meurtre, et autres, elle est dans la mouise jusqu’au coup. Le FBI débarque au NCIS, DiNozzo se trouve les mains liés, Ziva fait appel à Gibbs pour lui venir en aide. Ce dernier débarque alors du Mexique.

Gibbs n’est plus au NCIS et il n’a pas l’intention d’y retourner. Ayant toute liberté d’agir, il va se joindre à Ziva pour enquêter pendant que Tony son équipe font de même avec les moyens du NCIS.

L’épisode est rempli de dialogue plutôt savoureux entre Tony et Leroy, Ziva va fournir la dose d’action nécessaire, McGee, Ducky, Palmer et Abby sont égaux à eux même (ça se dit comme ça ?). Un bon épisode qui n’ennuie pas (pas comme CSI :NY mais la je fais du teasing de la critique de Carole), du bon NCIS qui lance bien la quatrième saison, vivement la suite.