CSI – Bull (8.11)
Alors que Grissom enquête sur une mort intervenue lors du tournoi annuel de Rodéo à Las Vegas, Nick et Greg partent enquêter sur les lieux d’un accident. Une jeune femme s’est fait renverser. Les deux affaires se recoupent quand Nick trouve que la voiture du coupable est celle du mort dans l’enquête de son supérieur.

Howdy ! Non, ce n’est pas CSI: Far West, je m’emporte un peu. Après une petite introduction au son de Jewel chantant l’hymne national, nous voilà plonger au milieu de cowboys et de taureaux (d’où le titre !). Une affaire qui ne va pas cesser de se compliquer. Ainsi, nous allons avoir droit à un autre mort, à du vol de semence de taureau et un mariage avorté. Il y a de l’ambiance à Vegas !

Un épisode qui, malgré tout ça, s’avère assez traditionnel dans sa structure, formula show oblige, mais qui va se démarquer par quelques scènes des plus mémorables. Parmi mes préférées, on a Wendy et son anecdote zoophile, Hodges qui a pleuré devant Brokeback Mountain et l’énorme scène de baston générale dans le bar à cowboys. De quoi marquer l’esprit du téléspectateur pour un bout de temps.

Bref, c’est quand même assez détendu. Warrick fait une apparition pour signaler son retour au service actif, après sa courte éviction dans l’épisode précédent. À part ça, et bien, pour la suite, on attendra la fin de la grève.