Une jeune femme est retrouvée morte. Dans l’appartement du dessus, Grissom trouve le corps d’une autre femme. Les deux appartements appartiennent à Drops, actuellement en prison. Dina, la fille de la seconde victime, et mère du futur enfant de Drops, a disparu et est le suspect numéro 1.

Pour la troisième fois en trois saisons, Method Man reprend son rôle de Drops. Cette fois-ci, il n’est pas le suspect, il est d’ailleurs déjà en prison, il a donc fallu, au scénariste, une bonne excuse pour l’en faire sortir.

Même si toute cette histoire tient la route, et reste crédible vis-à-vis des personnages impliqués, il est indéniable que quelque chose d’un peu plus recherché n’aurait pas fait trop de mal à l’épisode. Malgré ça, la simplicité de l’explication finale de toute cette affaire ne va pas entacher le plaisir de retrouver le rappeur.

Il n’y a pas plus de choses à ajouter autour de cet épisode. Nous avons une accumulation de cadavres, Warrick et Catherine font le minimum syndical, soit un peu plus que Greg. Grissom nous donne quelques phrases de sagesses, mais, sortie de sa participation au début de l’épisode, restera en retrait. Les premières places reviennent à Nick et Brass. Ce n’est pas un mal, Jim n’ayant que trop rarement l’occasion de sortir de ses scènes habituelles.

Globalement, le divertissement est complet, comme pour chaque « Drops » épisode. Maintenant, on peut se demander ce qu’il nous fera la saison prochaine, à moins que l’on ait une année sans. Il faudrait d’ailleurs penser à introduire d’autres personnages dans le genre, enfin, par là j’entends des visiteurs occasionnels, comme l’est aussi Lady Heather. Certes, il faut de bonnes justifications pour ramener des guests, mais on peut compter sur les scénaristes de la série pour nous donner des histoires qui tiennent la route.