CSI – You Kill Me (8.08)
Hodges organise un petit jeu de rôle avec les autres rats de laboratoire. Ils doivent essayer de résoudre d’hypothétiques meurtres qui ont été perpétrés dans le labo. Pendant ce temps, tout le monde tente de réconforter Grissom après le départ de Sara.

Oscillant entre l’épisode comédie et la suite de Lab rats (7.20), cet épisode redonne donc le premier rôle aux laborantins. Les CSI ne sont pas en restent, car chacun leur tour participera de façon pas toujours très sérieuse à la reconstitution des crimes et enquêtes. Un petit épisode bouche trou, garantissant le minimum syndical pour Thanksgiving, période à l’audience un peu en berne.

L’épisode ne sera pas d’une inutilité totale, car ça donne l’occasion de passer un peu plus de temps avec Hodges et sa bande, pour ceux qui les aiment bien, ce n’est pas négligeable. Pour ma part, Hodges est un peu lourd, mais j’apprécie les membres du labo. Malgré tout, si cet épisode avait pris place en fin de saison, comme ce fut le cas la saison dernière, ça serait mieux passé.

Les différentes enquêtes s’enchainent rapidement et facilement, certains gags à répétitions marchent bien grâce aux acteurs, d’autres passent passablement, pour la même raison.

L’autre partie de l’épisode est autour de Grissom. On va ainsi légitimer un peu plus le départ de Sara. Les arguments avancés et les réactions de Grissom et des autres sont assez cohérents pour ne pas tomber dans le sans intérêt.

Moins captivant que les épisodes réguliers, on évite l’ennui, mais on ne restera pas marqué.