CSI – Ghost Town (10.02)

Le fils de Paul Millander est suspect dans une affaire de meurtre. Langston s’intéresse à un cas intrigant.

Le Season Premiere se concluait de manière étrange, Doc Robbins ayant fait une découverte étonnante dans un corps lors d’une autopsie. On va donc découvrir que quelqu’un s’est amusé avec les organes d’un SDF décédé un peu plus tôt de cause naturelle.

Pas de quoi mener une enquête, mais suffisamment pour attiser la curiosité de n’importe quel CSI et légiste. Le fait est que ceci est clairement le lancement d’une intrigue feuilletonnante ou une introduction très élaborée pour un épisode qui ne devrait pas tarder à arriver. J’opterais plus pour la première supposition, mais on verra bien.

À côté de ça, le reste de l’équipe est sur une affaire de meurtre qui va se compliquer quand le principal suspect n’est autre que le fils de Paul Millander, le juge serial killer que Grissom avait pourchassé dans les débuts du show. Ce n’est pas la première fois que la série profite de sa longévité pour nous rappeler au bon souvenir d’une vieille enquête. Ici, c’est plutôt intéressant, notamment le fait que Raymond va finalement exploiter l’une des caractéristiques qui le définissaient au moment où il a été introduit : son héritage génétique.

La scène qui va mettre en contact le CSI et le suspect va se révéler plutôt instructive et, là aussi, semble donner naissance à une storyline qui s’étoffera par la suite.

Quoi qu’il en soit, toute l’affaire est assez évidente, pour ne pas dire que l’on devine l’identité du coupable dans les 10 premières minutes. Pas de surprises de fin, mais une bonne exploitation du contexte ainsi que de la conjoncture économique actuelle qui est de nombreuses fois évoquée tout au long de l’épisode.

Au final, si l’enquête peut décevoir avec sa résolution, le reste de l’épisode se montre intelligemment écrit, et l’introduction d’éléments importants pour la suite de la saison ajoute une certaine valeur qui est loin d’être négligeable. Avec ce Ghost Town, les choses semblent de nouveau en ordre chez les CSI et les affaires paraissent avoir réellement repris.