L’équipe de Grissom enquête sur un double meurtre en pleine festivité à Koreatown. Les victimes sont la mère et l’oncle du jeune Park Bang qui est porté disparu.

Qui dit meurtre dans un quartier asiatique américain dit guerre des gangs, c’est, en tout cas, souvent comme ça que cela tourne, mais CSI a le don de ne pas trop abuser des clichés sans pour autant les ignorer. La théorie du gang sera évidemment évoquée, mais dès le départ, on devine que ce n’est qu’une petite diversion scénaristique, histoire de nous éloigner un peu de la vérité. Cette dernière sera glauque, car c’est un peu la marque de fabrique de la série maintenant. Pas que ce soit une mauvaise chose, mais par moment, un petit crime crapuleux qui ne tourne pas si mal que ça, ne ferait pas de mal à ce bon vieux Grissom.

Le boss des CSI aura rarement eu autant de temps d’antenne en début de saison, mais il faut dire que l’on prépare son départ, et cette histoire va surement y contribuer un peu. D’ailleurs, chaque nouvelle investigation semble enfoncer le clou un peu plus. Son moral n’est pas au beau fixe, loin de là, et il en arrive à regretter de résoudre des affaires.

À côté de ça, les autres font leurs quotas, car l’enquête suit quand même un circuit assez conventionnel. Il faut avouer qu’à la base, deux morts par balle en pleine rue, cela ne nécessite pas forcément beaucoup d’imagination. Le scénario réussit malgré cela à donner de la substance à l’affaire – ce n’est pas parce que c’est banal pour la série que ça n’a pas d’intérêt.

Bref, un épisode dans la moyenne qualitative de la série qui montre une certaine ingéniosité dans l’assemblage des preuves et dans le rythme des révélations, ce qui permet de mettre Grissom au centre, sans occulter le reste. Riley qui est là depuis maintenant 5 épisodes ne bénéficie que de très peu de développement, c’est un peu dommage, mais elle a quand même droit à quelques petites scènes dans cet épisode, histoire de montrer un peu sa façon de penser et de réagir.

La semaine prochaine, The Miniature Killer fait son retour, Grissom n’a vraiment pas le temps de se reposer.

N.d.a. : James Kyson Lee, Ando dans Heroes, joue le policier qui fait l’interprète.